A compter de samedi, le périph’ sera limité à 70 km/h

Dans C'est green, Lille

© Patrick James / Archives La Voix du Nord

Scroll par là

C’était annoncé, on vous avait prévenus : le périphérique à 90km/h, c’est vraiment très bientôt fini. Genre, samedi. Le préfet a répondu aux demandes des collectifs et de la ville de Lille. On ne pourra plus rouler au delà de 70km/h.

Souvenez-vous donc. Cet hiver, une pétition sur Change.org nommée “Au secours, Martine, on tousse!” fait parler d’elle et cumule les signatures, au point que la maire de Lille, directement interpellée, réagit en conférence de presse. Elle-même tousse, concède-t-elle, avant d’annoncer plusieurs mesures pour rendre l’air de la ville un peu plus respirable (pour rappel, la ville a subi l’an dernier 60 jours de pics de pollution quand l’OMS n’en tolère que trois).

Et parmi les propositions de Martine Aubry figurait la réduction de la limitation de vitesse sur le périphérique lillois, qui est un genre de couloir de pollution bien chargé. Elle avait déjà, dans le courant de l’année, adressé des courriers au préfet – compétent dans le domaine – lui demandant de passer tout le périph’ à 70 km/h et d’instaurer des mesures restrictives pour les poids-lourds. Les élus de la Métropole Européenne de Lille avaient également déposé une motion dans ce sens en février de l’année dernière.

Voilà, c’est chose faite. A compter de ce samedi, la vitesse limite autorisée sera 70km/h, et non plus 90km/h. La mesure ” concernera la section lilloise de l’A25 et la RN356 pour tous et dans les deux sens sur une portion de 7km “, annonce un communiqué. Le but est également, selon la préfecture, de réduire la congestion de ces axes (totalement bouchés chaque matin), et de réduire le bruit pour les habitations qui longent les voies rapides. Une évaluation sera menée pour connaitre les impacts de la mesure sur la qualité de l’air, le trafic et les accidents, et le bruit.

Lire aussi :
“Ils ont raison, agissons ensemble” : Martine Aubry répond à la pétition contre la pollution