La Planque, le nouveau bar qui cache bien son jeu

Dans Lille
Scroll par là

Un nouveau bar est enfoui dans les profondeurs du Vieux Lille. Son petit nom : La Planque. Une belle cave chargée d’histoire aménagée par deux frères, Ben et Alex. Ils ont façonné ce bar à leur image : cool et accueillant.

Quand elle appartenait à une coiffeuse pendant l’Occupation, cette cave a littéralement servi de planque. C’est une histoire de dingue. Une coiffeuse lilloise vivait une love story avec un soldat allemand. Le soldat ayant prévenu sa douce et tendre d’une rafle imminente, cette dernière a pris l’initiative de cacher des enfants Juifs dans sa cave pour leur éviter la déportation. C’est en hommage à cette belle histoire que Ben et Alex ont nommé leur bar “La Planque“.

À la fin des années 1980, c’est un restau péruvien qui s’installe dans cette vaste salle. Après sa fermeture l’année dernière, Ben et Alex l’ont acquise pour la mettre aux normes et la réaménager. “On a tout pété“, raconte Ben. Tout pété, mais rien gaspillé, puisque certains éléments de la déco sont toujours là et que du matériel a été récupéré pour construire des tables ou encore le bar. Les deux frères racontent avoir “chiné pas mal pour donner un côté chaleureux” avec un objectif : “Qu’on se sente comme à la maison.

La pari est réussi. Quand on passe la petite porte d’entrée pour ensuite descendre l’escalier, on est pas très rassuré. Mais en découvrant la salle, la surprise est au rendez-vous. C’est grand, lumineux et chaleureux. Ben confesse que certains rebroussent chemin avant même d’en profiter, alors que des personnes se disant claustrophobes réussissent à passer un super moment, même si certains “restent près de l’escalier”, sourit-il. En tout cas, les gens reviennent.

Un freestyle contrôlé

L’humain est au coeur de la philosophie de Ben et Alex, et c’est à leur image qu’ils ont façonné leur bar. “Sans prétention, en fait, le concept c’est nous“. “Tous les gens qui viennent, on essaye de se rappeler de leur petit nom et de leur petite vie.” À La Planque, tout est possible. Le cocktail de vos rêves n’est pas au menu ? Il suffit d’en discuter avec les gérants. C’est ce qu’a fait un certain Martin, grand amateur de Old Fashioned (un cocktail à base de whisky). Et maintenant, qu’est-ce qu’on trouve sur la carte ? “Le Old Fashioned de Martin“.

Comme dit Ben, créer un endroit sympa, c’est pas compliqué, “suffit d’écouter les gens. Ils construisent le truc avec nous”. Ne soyez pas surpris. On vous prendra au mot si vous envisagez de créer votre propre shooter au bar ou si vous proposez n’importe quelle idée cool aux barmans.

C’est ça, la philosophie du “freestyle maitrisé“. À tout moment les gens peuvent se mettre à danser sur le bar. “Certains l’ont déjà fait. Il est fait pour ça aussi, c’est du solide“. Le capital sympathie de ce bar est super élevé. Comme si ça ne suffisait pas, une ancienne star internationale du ballon rond participe au service. Edgar Borges, l’uruguayen passé par le LOSC dans les années 80-90 fait partie de l’aventure.

À la planque, on peut se faire plaisir autour d’une bonne planche accompagnée de toutes sortes de boissons entre cinq et sept euros. On peut aussi jouer au beer pong. À moins que vous ne préfériez jouer du piano ?

Puisqu’on est sympa, on vous indique l’entrée de La Planque. C’est au 42 bis rue des Trois Molettes. L’happy hour c’est de 18 à 20 heures du mardi au samedi. Selon vos besoins, la salle peut être partiellement ou totalement privatisée pour organiser toute sorte d’événements.

Mots clefs : / Catégorie : Lille