Singa, l’asso qui crée du lien entre réfugiés et Lillois

Dans Ch'est bieau, Lille

PHOTO ©SINGA

Scroll par là

Il y a des assos qui aident les réfugiés dans leurs demandes d’asile ou de séjour. Il y a celles qui leur permettent d’avoir un lit et à manger. Et il y a Singa, qui leur propose de s’intégrer. A Lille, l’asso regroupe plusieurs centaines de membre, et recrute des volontaires.

Une ville, des habitants qui la connaissent bien, qui ont leur cercle, leurs habitudes… Et des réfugiés, qui ont débarqué là sans savoir où aller ni quoi faire. Avec un peu de chance, ils ont été captés par des associations qui les aident pour l’essentiel : manger, boire, dormir, et qui les accompagnent dans le long chemin de croix qu’est la demande d’asile. L’association internationale Singa propose le petit plus qui peut faire la différence, et dont l’esprit est voisin de celui du Nord : accueillir les réfugiés et les demandeurs d’asile avec gentillesse. Rare, hein ?

L’asso compte plusieurs centaines de membres à Lille, plus ou moins actifs, bien sûr. Son action est très simple : elle met en relation des Lillois et des réfugiés, pour qu’ils passent du temps ensemble. Du bon, de préférence. “Le programme Buddy forme des binômes local/réfugié ou demandeur d’asile, détaille Angèle, membre de Singa Lille. Ça se fait en fonction des centres d’intérêt communs.

Un verre, un ciné, un concert…

Vous aimez la guitare, le cinéma, les musées, la bière, la cuisine, le foot, l’aquaponey… C’est l’occasion de partager cette passion avec un demandeur d’asile ou un réfugié qui ne demande qu’à s’intégrer et pratiquer le français dans un cadre plus détendu qu’en cours de langue. Un autre programme, CALM pour “Comme à la maison”, propose carrément des colocations pour trois mois à douze mois. Et sinon, vous pouvez tout simplement vous rendre rue Malus un mercredi soir, histoire de constater la force de cette grande communauté. “On y organise les Singa Blabla. Tout le monde peut venir et discuter avec la communauté.” L’occasion rêvée de vous rencarder sur l’asso, de vous renseigner sur ce que vous pouvez lui apporter, et inversement.

Ce qui nous amène au prochain point : Singa recherche des volontaires pour tenter l’aventure Buddy. L’idée est vraiment de passer du temps avec un réfugié ou un demandeur d’asile qui ne demande qu’à s’extraire de son quotidien, à se changer les idées en faisant quelque chose de tout simplement chouette. Aller boire un verre, aller au ciné, au musée, à un concert, visiter Lille, faire du shopping… Juste passer du bon temps.

Si ça vous tente, vous pouvez déjà vous rendre sur le site de Singa, ou bien vous rendre au 23, rue Malus, n’importe quel mercredi de l’année, à partir de 18 h 30. C’est gratuit et ça peut apporter beaucoup.