Nicolas Pourcheresse ouvre un nouveau resto à Lambersart début mars

Dans Lille
Scroll par là

Après le Vaga­bond dans le Vieux-Lille, le chef étoi­lé lil­lois a déci­dé de viser l’a­ve­nue de Dun­kerque de Lam­ber­sart. C’est là qu’il ouvri­ra début mars “Chez mon cou­sin”, son nou­veau res­to gour­man­do-loca-bio.

En soi, l’a­ve­nue de Dun­kerque tra­verse quand même trois villes (Lille, Lam­ber­sart et Lomme) mais là on s’ar­rête au numé­ro 282 à deux pas de l’ar­rêt de métro Can­te­leu. On est donc offi­ciel­le­ment à Lam­ber­sart et c’est le nou­veau ter­rain de jeu culi­naire du “red chef” Nico­las Pour­che­resse.

D’a­près les der­nières infos de La Voix du Nord, “Chez mon cou­sin” devrait ouvrir début mars pour offrir “une cui­sine simple, facile d’ac­cès pour un public gour­mand”. Notre porte-mon­naie esquisse un sou­rire, notre esto­mac gar­gouille. Allez, on attaque les hors-d’œuvres.

“Chez mon cou­sin”, l’an­cien par­ti­ci­pant de Top Chef garde le fil rouge de son pre­mier res­to du Vieux-Lille (du local et du bio tant qu’il peut) mais en fai­sant tout le contraire niveau orga­ni­sa­tion. Pour rap­pel, au Vaga­bond, on est sur un repas à l’a­veugle de 80€ avec résa obli­ga­toire comme dans pas mal de res­tos gas­tro­no­miques.

A Lam­ber­sart, ce sera donc l’in­verse : on pour­ra se poin­ter sans réser­ver juste pour prendre l’a­pé­ro, genre une un verre de vin, une entrée, et ça repart. Et il y aura toute la carte détaillée sur place avec des huîtres, une faran­dole de décli­nai­son de l’œuf, des soupes, des plats mijo­tés… “N’im­porte qui, qui ne peut pas se payer le Vaga­bond, pour­ra venir bien man­ger et pas cher Chez mon cou­sin”, pro­met le chef dans La Voix du Nord.

Grooooowl”. Non rien, ça c’est notre esto­mac qui attend mars.