“Muse en scène”, la déclaration d’amour aux femmes du Nord

Dans Ch'est bieau, Lille
Scroll par là

Vous vous sou­ve­nez peut-être du cout métrage sym­pa sur Wazemmes de la Lil­loise Roxane sor­ti il y a quelques mois (juste ici). La jeune réa­li­sa­trice a réci­di­vé avec un nou­veau film, cette fois cen­tré sur les femmes.

Roxane avait déjà connu un bon petit suc­cès avec “Mwa­zemmes la fête”, court sur le quar­tier mythique de Lille à la per­son­na­li­té si forte. Et voi­la qu’a­vec sa socié­té « Chaud Mirette Pro­duc­tion » elle s’est relan­cée dans un grand et beau pro­jet. Roxane a déci­dé d’auto-produire un court-métrage qui lui tient tout par­ti­cu­liè­re­ment à cœur. «  Muse en Scène » est une décla­ra­tion d’amour à toutes les femmes. 

Elle vou­lait mettre en lumière la beau­té des femmes du Nord, loin des cli­chés et des stan­dards de beau­té. En un peu plus de trois minutes, sur une musique intri­gante et inti­miste, elle fait dan­ser, rire, ou juste vivre trente-deux femmes nor­distes. Pas de texte décla­mé, pas de mise en scène ban­cale, juste une tren­taine de belles femmes qui s’aiment telles qu’elles sont. Beau­coup d’entre elles n’ont jamais posé devant une camé­ra.

Un brin fémi­niste, Roxane nous explique avoir aus­si envie de mon­trer l’importance des femmes dans la vie de cha­cun d’entre nous. Sans dis­cours mora­li­sa­teur mais sim­ple­ment avec la force des images, en uti­li­sant le côté posi­tif et en subli­mant la femme. D’où le jeu de mots avec la «  mise-en-scène » et le titre « Muse en Scène ».

Un tour­nage intense, éta­lé sur un mois, de 5 heures du matin à 17 heures pour des sou­cis d’esthétiques, de Lille à la côte d’O­pale en pas­sant par les forêts du Valen­cien­nois. Et ensuite ? Roxane repart vers une nou­velle aven­ture en image très pro­chai­ne­ment avec une décla­ra­tion d’amour à Lille et aux Lil­lois dans un for­mat un peu dif­fé­rent. On vous dira quoi.