Des étudiants en droit montent une clinique juridique gratuite

Dans La Fac, Lille
Scroll par là

Voilà une idée formidable : les étudiants en droit veulent pratiquer le droit. Les gens ont besoin parfois de conseils juridiques. Les premiers vont donc se pencher sur les cas des deuxièmes, gratuitement, et avec le regard aiguisé d’un avocat professionnel.

Se frotter un peu à la vraie vie des vrais gens, et non à des cas d’école inventés pour l’exercice, rien de mieux pour savoir si on est fait pour ça. La clinique juridique fraîchement créée par les étudiants de droit de l’Université de Lille a cette ambition d’amener un peu de pratique à l’enseignement, de mettre le nez de ses étudiants dans des codes pour en tirer un vrai enseignement.

La clinique a été créée par des étudiants de l’école d’avocats et du master droit du travail, précise la présidente de l’association, Sarah Kerrich. Nous voulions proposer un vrai accès au droit pour les personnes du quartier, qu’elles puissent être aidées et orientées.” Les membres de l’association se sont rapprochés du barreau de Lille pour obtenir le soutien des avocats, qui prêteraient bénévolement un œil d’expert sur les dossiers qui se présenteraient.

Travail, logement, administratif

Nous traiterons des demandes liées au quotidien, dans quatre grands domaines, ajoute Sarah. Le droit de la famille, le droit du travail, les litiges liés aux contrats conso, et les litiges administratifs et le droit des étrangers.” Si vous avez besoin d’aide pour comprendre un problème lié à votre bail, ou si vous avez un souci à comprendre un truc sur votre contrat de travail, la clinique juridique peut filer un coup de main.

Les gens prennent rendez-vous en ligne pour ensuite se rendre à la permanence le jeudi après-midi ou le samedi matin à la fac de droit, et ils sont accueillis par deux à trois étudiants“, poursuit Sarah, avant de préciser que tous les dossiers admis sont lus et validés par un avocat bénévole. “Tout le monde peut faire appel au service, sans condition particulière.

Pour le moment, pas loin de 80 étudiants ont proposé leurs services à l’association. “C’est un vrai succès, il y a une vraie demande de leur part de pratiquer le droit.” Pour cette année, les inscriptions sont closes, mais si ça vous tente, vous pouvez rejoindre l’asso à partir de la 3e année d’étude.

Tout ça sous l’œil plutôt bienveillant de l’Université de Lille, qui met à disposition des locaux sur le campus de Moulins pour l’association. “La suite, ce serait que l’Université intègre carrément la clinique dans son programme“, confie Sarah. Dans les pays anglo-saxons, la pratique est courante. “Là-bas, ça compte un peu comme un TD. Ou les avocats intervenants font carrément travailler les élèves sur de vrais cas.

Si vous voulez prendre rendez-vous ou juste vous renseigner, ça se passe sur le site de la clinique ou sur sa page facebook.