Aux Francs Burgers, mordez dans des préparations 100% régionales

Dans Food Porn, Lille
Scroll par là

Ils ont fraî­che­ment ouvert leur deuxième res­to place Saint-Hubert. Vous l’au­rez com­pris,  si votre esto­mac vous crie qu’il veut man­ger un bon bur­ger local, c’est ici que ça se passe.

Sou­ve­nez-vous, on vous avait déjà racon­té ici com­ment, en étant d’a­bord basés sur Arras, Les Francs Bur­gers avaient choi­si d’ou­vrir un second éta­blis­se­ment à Lille. Et espé­raient ouvrir un res­tau­rant dans chaque région de France, afin de pro­po­ser dans cha­cun d’eux des pro­duits bien locaux. Main­te­nant c’est chose faite, vous pou­vez ava­ler un Ch’­ti, vous délec­ter d’un Ch’­ti Cœur ou encore flat­ter vos papilles avec un Aves­nois autant que vous vou­lez, en accom­pa­gnant le tout de déli­cieuses frites fraîches ou d’une salade si vous ne vou­lez pas défor­mer votre corps d’ath­lète.

Déjà lorsque vous pas­sez la porte d’en­trée, les doux arômes du Nord viennent déli­ca­te­ment enivrer vos narines. Vous péné­trez alors dans un lieu comme pro­mis “his­to­ri­que­ment baroque”, com­plé­té par un “mobi­lier contem­po­rain”. C’est cosy, par­se­mé de fau­teuils dignes d’ac­cueillir vos fes­siers avec la dou­ceur qu’ils méritent, des cou­leurs nature avec de belles tables en bois, et en levant le nez, ce sont des per­son­nages comme Tin­tin ou Nicky Lar­son qui, dans leurs tableaux, veille­ront à ce que vous pas­siez un agréable repas.

Et puis­qu’on entre dans le vif du sujet (c’est à dire le repas, pour les quatre du fond qui ont arrê­té de suivre), sachez que vous pou­vez fon­cer les yeux fer­més, c’est que du bon. Des bur­gers bio, locaux, avec des pro­duits frais sont au menu des Francs Bur­gers. On vous le répète encore : c’est du local. Bet­te­rave, chou, maroilles, cœur de Thié­rache gar­ni­ront vos bur­gers. Le pain bun est moel­leux à sou­hait, et le steak, soyons francs, à tom­ber par terre quelque soit la cuis­son. Pour les frites, c’est du fait mai­son, cuites en deux bains d’huile, et la petite plus-value qui fait tout : les mayos mou­tarde, chi­co­rée ou bet­te­rave ravi­ront tous types de palais.

Au niveau du prix, ça com­mence dou­ce­ment à 8€ pour mon­ter à maxi­mum 12€50 le bur­ger. Ils se déclinent tous en menu, et les étu­diants seront ravis d’ap­prendre qu’a­vec un jus­ti­fi­ca­tif, ils pro­fi­te­ront de frites et d’une bois­son pour le prix du bur­ger seul.

Le plai­sir est aus­si pour les yeux, on vous laisse en juger par vous-même :


Vous pou­vez tou­jours en apprendre davan­tage en visi­tant le site du res­to, ou sa page Face­book.