Oubliez la page blanche, un coworking littéraire ouvre en avril à Moulins

Dans Chill, Culturons-nous, Lille
Scroll par là

Est-ce que vous saviez qu’il existait un écrin de nature en plein quartier Moulins où l’on n’entend que les oiseaux gazouiller et les artistes s’exprimer ? Ce lieu hors du temps, c’est la Galerie de la Collégiale et dans quelques semaines, elle accueillera Incipit, le premier coworking littéraire lillois.

Notre propre ordinateur est plein de début de nouvelles et de roman inachevés. Blocages, mauvaises conditions, pas le temps, on pourrait d’ailleurs écrire un roman rien qu’avec toutes ces excuses. Ecrire, c’est génial. Ce n’est pas nous qui allons vous dire le contraire. Sauf qu’écrire demande aussi du calme et de l’effervescence, du génie et de la patience, de la concentration et du partage. Et on a beau aimer écrire, le syndrome de la page blanche plane toujours comme une épée de Damoclès.

Ce sont tous ces freins à la création que souhaite lever Incipit, un projet de coworking littéraire mené par Caroline et Julien, deux passionnés d’écriture, formés à Lille 3 mais surtout par leurs rencontres littéraires et les ateliers d’écritures.

Des gens qui veulent écrire mais qui n’ont pas les bonnes conditions pour se lancer, continuer ou achever leur projet littéraire, il y en a plein, explique Caroline. C’est de là qu’est née notre idée de proposer cette résidence d’écrivains amateurs, dans ce cadre de la Collégiale avec tous les outils qui pourraient leur manquer“.

La Galerie Collégiale de Véronique Dalle est un écrin de verdure hors du temps et de la ville où l’art foisonne sous toutes ses formes depuis 2012. Y installer Incipit était une évidence pour Caroline et Julien. Ce dernier y anime déjà des ateliers d’écriture hebdomadaires “mais Incipit est différent, note-t-il. On ne propose pas un atelier d’écriture mais bien une résidence de plusieurs semaines pour celles et ceux qui aimeraient enfin s’offrir du temps et le consacrer à son projet littéraire perso“.

Le jardin de la Collégiale où aucun bruit de voiture ne parvient. (Testé et approuvé par nos soins).©L’Art à Lille

Comme un coworking classique, il y aura des horaires d’ouverture où les écrivains en herbe pourront accéder librement à la Collégiale. Une foule de services seront proposés en parallèle par le duo : des rencontres en groupes, des relectures, des conseils, des apéros littéraires ou encore des masterclass avec des auteurs régionaux. Bref, tout ce qu’il faut pour faire foisonner les beaux mots.

La première session d’Incipit démarre dès avril et doit se terminer en juin. “C’est la session pilote, ça veut dire qu’on rester très flexibles sur les attentes des participants et qu’on va continuer de construire le projet avec eux et selon eux“, précise Caroline. Julien et elle ne se rémunèrent pas mais ils demandent une participation de 60€ pour tout le package de trois mois qui seront réinjectés dans le projet.

Pour en savoir plus, on ne peut que vous conseiller de vous rendre à leur réunion d’information du 4 avril prochain à 19 heures pour rencontrer Caro et Julien et découvrir la Collégiale. Elle se trouve au 15 rue de Seclin et vous pouvez aussi écrire directement à incipit.lille@gmail.com