A Répu, tentez de sauter de sept mètres de haut pour la bonne cause

Dans Ch'est bieau, Lille, Santé !
Scroll par là

Vous ne le savez peut-être pas (encore) mais la première semaine d’avril est dédiée à la mobilisation pour le don de moelle osseuse. Un geste qui peut sauver des vies mais qui peut aussi faire peur aux potentiels donneurs. Alors qu’en réalité, c’est moins compliqué que de sauter de 7 mètres. Et l’Agence de la biomédecine va vous le prouver.

Comment ? Tout simplement en installant une plateforme haute de 7 mètres place de la République et en vous mettant au défi de sauter. Des pros seront là pour vous équiper et vous aider à sauter le pas. Le but de l’opération ? Prouver que “comparé à un saut de 7 mètres, ce n’est pas si dur de donner sa moelle osseuse“.

La fameuse plateforme doit être installée mardi 2 avril à République pour vous laisser sauter de midi à 19 heures. Vous vous doutez bien qu’il y aura également sur place une foule de gens engagés pour la cause du don de moelle osseuse : équipe médicale, donneurs, greffés, associations…

Moelle osseuse, kesako ?

Pour vous faire un bref topo sur la chose, sachez tout de même que la moelle osseuse (située dans les os donc) est juste indispensable à la vie. C’est elle qui assure la production des cellules souches hématopoïétiques, c’est-à-dire celles qui permettent de produire vos cellules sanguines (globules blancs, rouges et les plaquettes).

Mais la moelle osseuse est aussi là pour produire les cellules immunitaires pour éviter que notre corps ne chope tout ce qui passe par chez nous niveau microbes.

Logiquement et malheureusement, ceux qui ont des problèmes au niveau de leur moelle osseuse déclarent des maladies liées principalement au sang comme la leucémie ou la drépanocytose. Ils peuvent également déclarer des anémies ou de gros déficits immunitaires.

Comment donner ?

Les équipes médicales qui seront à République mardi prochain vous expliqueront forcément ça mieux que nous. Mais pour vous faire une idée, sachez qu’il existe deux formes de prélèvement chez les donneurs :

  • celui dans les os postérieurs du bassin qui nécessite une hospitalisation de 48 heures
  • celui par aphérèse qui permet de faire passer ce prélèvement via le sang

Pour devenir donneur, une seule solution : s’inscrire sur un registre. Et pour en savoir plus, vous savez ce qu’il fous reste à faire mardi 2 avril. Mais vous avez aussi un site très complet pour vous renseigner. Et sinon il y aussi un event Facebook.