Une fête de 15 heures va retourner le Splendid en mai

Dans Lille, Music in my ears
Scroll par là

Une jour­née com­plète, de 7 heures du mat’ à 22 heures. C’est le temps que va durer le Gaa­zol Day­time orga­ni­sé par le label lil­lois du même nom. Quinze heures d’e­lec­tro, de house et de tech­no attendent les plus cou­ra­geux d’entre vous. Ren­dez-vous le dimanche 19 mai au petit matin.

Allez, on reprend. Gaa­zol, c’est un label créé par trois Lil­lois fous de micro-house et de mini­male rou­maine. Ils pressent leurs propres vinyles, orga­nisent des soi­rées, mixent tous les trois sous les pseu­dos de Yamos, Molek et Cris­na. Cette année, ils ont eu envie d’in­no­ver un peu en pro­po­sant une soi­rée qui se pas­se­rait la jour­née, et pen­dant très long­temps.

Il faut pré­ci­ser que Gaa­zol a tou­jours aimé orga­ni­ser des évé­ne­ments le dimanche après-midi, pour ceux qui trouvent que la fin de soi­rée le dimanche au petit matin lais­sait un goût de trop peu. Là, pour leur Gaa­zol Day­time ver­sion XXL, le fête com­men­ce­ra à 7 heures du matin et s’a­chè­ve­ra à 22 heures, le dimanche 19 mai.

Et pour vous enjailler, une bro­chette d’ar­tistes qui font plai­sir : les DJ Doub­ting Tho­mas et Varhat se feront un plai­sir de se par­ta­ger la tête d’af­fiche.

Mais 15 heures, c’est long, il y aura lar­ge­ment le temps pour faire défi­ler neuf autres artistes locaux : Molek, Yamos, Thibbv, Goozz, Too Many Cars, Brun­zi, Ayme­ric et Hubz se par­ta­ge­ront l’af­fiche. Pen­dant cette jour­née, vous pour­rez vous faire maquiller, pro­fi­ter du stand open fruits, et appré­cier le tra­vail scé­no­gra­phique de Raeve Lucide.

Voi­là, vous savez tout, ou presque. Le prix d’en­trée est à 10 euros. On vous met le lien vers l’event Face­book et vers le site de Gaa­zol, ça ne fait pas de mal.