Dans les coulisses de la parade Eldorado

Dans Article Sponsorisé, Ch'est bieau
Scroll par là

Article sponsorisé @Lille3000

Plus que quelques dodos et toute la ville se mettra à l’heure mexicaine. Le 27 avril démarrera la saison Eldorado de Lille3000. En guise d’inauguration, une parade géante qui défilera dans le centre-ville le soir venu. On a fait un petit tour dans les coulisses de cette parade. Et elle s’annonce canon.

Il y a les morts, les Frida, les alebrijes et les catcheurs. Environ 150 de chaque. Les danseurs bénévoles qui défileront lors de la parade d’inauguration Eldorado répètent, au Grand Sud, leur chorégraphie.

Ce mardi soir, ce sont les morts et les alebrijes qui ont trois heures pour tout revoir. “Ce sont deux chorégraphes parisiens qui les coachent, détaille Fanny Bouyagui, patronne d’Art Point M, en charge de l’organisation de cette parade. Je les ai choisis parce qu’ils viennent du hip-hop, de la danse urbaine.” Dans l’une des immenses salles du Grand Sud, Alexandre Fandard fait réviser leurs pas aux alebrijes, tandis que Leila Lemonies de Sagazan entraîne les morts.

A dix jours de la parade (qui réunira au total 3 000 participants), tout va bien, les bénévoles sont au taquet, retiennent bien leur pas. La choré ressemble à quelque chose. Plus difficile quand il s’agit de la faire en marchant. “La ligne devant nous marche trop lentement, on ne peut pas suivre le rythme“, se plaint une morte. Les placements changent, les derniers arrangements sont mis en place.

Danseurs magnétiques

Dans un coin, Fanny Bouyagui observe. Elle cherche les 45 danseurs qui seront sur les cinq chars de la parade. “Je ne cherche pas les meilleurs danseurs, ni les grandes pin-up les mieux gaulées. Je veux ceux qui sont les plus magnétiques…” Décoration des chars, conception des six cents costumes, des accessoires et des maquillages, design des harmonies qui accompagneront les danseurs… Sept mois que Fanny Bouyagui bosse sur cette parade avec Art Point M. Pas une première (le défilé Castelbajac sur la Grand-Place en 2012, c’était déjà elle), mais un bon gros défi tout de même. “La dernière fois, on était sur une scène fixe. Là, tout est en mouvement.

Tout sera prêt pour le défilé. Les bénévoles sont invités à des ateliers pour faire eux-mêmes leurs accessoires et leur maquillage. Et Fanny est sereine. “Honnêtement, tout roule, on n’a pas de galère. Tout se passe hyper bien.” Rendez-vous le 27 avril à partir de 19h30 pour voir le résultat.

Tiens, on vous met le parcours de la parade, histoire de vous aider à vous positionner au bon endroit pour tout voir.

Et Eldorado a un site internet, qu’il convient de consulter si vous voulez vous faire un avis sur le reste du programme tentaculaire de cette saison Lille3000.

Article sponsorisé @Lille3000