A la Condition Publique, on coupe les Fiat en deux pour en faire des friteries

Dans Ch'est bieau, Food Porn, Lille
Scroll par là

C’est une drôle d’idée. Curieuse et drôle, en fait. L’artiste Benedetto Bufalino, en résidence à la Condition Publique a transformé un coupé Fiat en friterie. Une installation canon que vous pourrez voir à Roubaix en juillet.

C’est une belle bagnole rouge rutilante, comme neuve. Sauf qu’elle est est coupée en deux, comme ciselée dans sa longueur. Plus de volant, plus de sièges, pas d’allume-cigare ni de porte-gobelet. Tout le matos pour faire des frites minutes, en revanche. Voilà l’idée folle de l’artiste Benedetto Bufalino, réalisée dans le cadre d’une résidence à la Condition Publique de Roubaix.

L’artiste s’est fait une spécialité de détourner les objets du quotidien de leur vraie fonction pour leur en donner une nouvelle parfaitement loufoque. Le coupé Fiat friterie en est un parfait exemple. Ce n’est plus une voiture, même si on la reconnait très bien comme telle, mais une sculpture que l’on peut utiliser pour quelque chose d’incroyablement banal dans un autre contexte : faire des frites.

Tout fonctionne à merveille : d’un côté, on découpe et épluche les pommes de terre, de l’autre on les cuit dans l’huile de friture. Cette partie est tellement fonctionnelle que la Fiat Friterie était de sortie lors de la biennale de Mons en Belgique fin mars. Toute la journée, des frites ont été cuisinées et distribuées aux passants.

Vous pourrez la voiR dans le coin aussi, mais il va falloir un peu patienter : la future sortie de la Fiat Friterie dans la métropole sera les 6, 7 et 8 juillet à Roubaix pour le festival Pile au RDV. Si vous aimez les voitures et que vous avez une fringale, vous la trouverez facilement.