L’Illu, une galerie d’art d’un nouveau genre se dessine à Lille

Dans Ch'est bieau, Culturons-nous, Lille

Caroline, créatrice de la galerie L'illu

Scroll par là

Prêts à épater la galerie avec des illustrations uniques ? L’illu, nouvelle pépite dans le monde de l’art lillois, vous propose des œuvres originales, d’artistes de la région (ou presque) et surtout, pour tous les budgets.

L’Illu n’a rien à voir avec ces galeries perchées devant lesquelles vous passez sans vous arrêter… Ici, on contemple de beaux-dessins et/ou on repart avec une création locale sous le bras. Une palette de dix-huit artistes – la plupart lillois, roubaisiens, croisiens, madelinois, casselois…bref des gens du coin –compose des illustrations funky, poétiques ou complètement barrées.  

Galerie L’illu, la galerie 100% Instagramable du 83 rue du Molinel

Et L’Illu, c’est aussi une galerie équitable. Quand sa créatrice Caroline quitte son job d’ingénieur en bâtiment pour vendre de belles images, elle ne veut pas « juste ouvrir une galerie » mais dépoussiérer le genre : « Une galerie qui se focalise sur les artistes locaux et les illustrations, c’est marginal dans le milieu ». L’idée de cette dessinatrice à ses heures perdues, c’est d’offrir aux artistes lillois un lieu où exposer et vendre leurs dessins de façon permanente. D’ordinaire, les artistes de L’Illu exposent leurs œuvres dans des bars et des restaurants… espérant les vendre entre la poire et le fromage. Mais dans sa galerie, Caroline avance les frais d’impression : « C’est une démarche équitable, un coup de pouce pour des artistes qui n’ont pas forcément les moyens d’exposer dans une galerie traditionnelle ».

Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, les illustrations exposées sont à des prix plus qu’abordables. Dans le secret de leurs ateliers, les artistes laissent libre court à leur imagination et réalisent des pièces originales, ensuite reproduites en édition limitée (30 exemplaires max) par un imprimeur bien de chez nous à Wasquehal.

Il y en a pour tous les gouts : du format carte postale (20 euros), au traditionnel format carré (35 euros) en passant par le gigantifique format macro (rien à voir avec le poisson et il faut compter 150 euros). Une fois dans la galerie, vous composez le futur pêle-mêle qui habillera votre mur : une estampe + une aquarelle + un dessin au crayon ou une illu toute numérique à la palette graphique + une estampe… En bref, composez comme bon vous semble et transformez votre chez-vous en musée.

L’illu est aussi un lieu de rencontre et de convivialité. « Je ne voulais pas créer une galerie où les gens entrent, regardent et repartent dans la foulée. Le but c’est que les Lillois s’installent sur le canapé, regardent les illustrations accrochées au mur, fouillent dans les bacs à illus’, feuillettent les romans graphiques…qu’ils y restent quoi ! », s’exclame Caroline.

D’ici quelques mois, les artistes de la galerie animeront des ateliers dédiés aux arts graphiques sous toutes leurs formes : initiation à l’estampe, à l’aquarelle… pour les adultes comme pour les enfants. D’ici-là, le 24 mai, notez le premier événement de la galerie: l’illustration, en direct, au feutre, de la vitrine de la galerie par le talentueux duo Jiem&Mary. Une occasion supplémentaire pour Caroline de « mettre un coup de projecteur sur les artistes de la galerie ».

L’illu c’est au 83 rue du Molinel, ouvert du mardi au vendredi de 12 heures à 19 h 30 et le samedi de 10 heures à 19 heures. Retrouvez les artistes de la galerie sur Instagram et Facebook.