A vos brochettes : une compèt’ de barbeuc installe ses grills en juin

Dans Festival, Food Porn, Lille
Scroll par là

Depuis 2013, il existe un Cham­pion­nat de France de bar­be­cue (si, si, on ne rigole jamais ici avec la nour­ri­ture). Comme c’est une com­pèt’, il faut bien des épreuves. Et pour la pre­mière fois, il y en a une par chez nous : c’est le Ch’­ti BBQ Fes­ti­val et il se tient les 15 et 16 juin pro­chains à l’aé­ro­drome à Bon­dues. Ah et on allait oublier : vous pou­vez bien évi­dem­ment concou­rir.

On entend déjà nos oreilles sif­fler depuis le Sud : “Ah ah ah, vous savez faire le bar­be­cue dans le Nord ? Mais vous la sai­son, elle dure 3 jours en août non ?”. Alors déjà, per­so, notre pre­mier bar­beuc’ de l’an­née date de février parce qu’on a clai­re­ment pas besoin d’at­tendre qu’il fasse 25 degrés pour sor­tir le matos à Lille. Ensuite, pour tordre le coup au cli­chés, quoi de mieux qu’un Ch’­ti, cham­pion de France de bar­be­cue ?

Oui, on y croit. Et on ne doit pas être les seuls puisque le fameux cham­pion­nat de France a don­né son feu vert pour faire tour­ner les bro­chettes de manière offi­cielle les 15 et 16 juin pro­chains. La com­pèt’ du Nord s’ap­pelle le Ch’­ti BBQ fes­ti­val et se tien­dra à l’aé­ro­drome de Lille-Marcq-en-Baroeul, qui, comme son nom ne l’in­dique pas, se situe à Bon­dues.

Pour que les épreuves soient belles, il faut for­cé­ment de bons rois de la grillade. Si vous faites par­tie de ce cercle fer­mé, celui qui détient la réponse à la fameuse ques­tion “Faut-il piquer les sau­cisses avant de les mettre sur le grill ?”, vous pou­vez vous ins­crire dès main­te­nant juste ici.

Mais on va quand même vous expli­quer briè­ve­ment com­ment ça se passe. Parce qu’il y a bien évi­dem­ment des règles à res­pec­ter. Déjà, le concours dure deux jours et va donc se décom­po­ser en deux manches et com­porte trois caté­go­ries :

  • porc
  • bœuf
  • “Gas­tro­no­mie du Nord” (ah bah oui quand même) avec un ingré­dient impo­sé qui sera… la bière CH’TI

La viande doit impé­ra­ti­ve­ment être grillée et/ou fumée (logique). Pour le reste, vous êtes tota­le­ment libres sur la recette. Les can­di­dats s’ins­crivent en équipe (parce que c’est clai­re­ment plus fun) et cha­cune d’entre elles aura 2h30 pour réa­li­ser son plat, selon sa caté­go­rie, avant de le pré­sen­ter en mode Top Chef au jury.

Coté pra­ti­co-pra­tique, n’al­lez pas ima­gi­ner que vous allez devoir rame­ner votre propre bar­be­cue jus­qu’à l’aé­ro­drome. Un bar­be­cue est bien évi­dem­ment four­ni, ain­si que les acces­soires indis­pen­sables, comme la che­mi­née d’al­lu­mage, le char­bon, une pince ou encore une spa­tule.

Ne manque plus qu’à réveiller l’âme de com­pé­ti­teur chez vos potes, à vous ins­crire ensemble et à retrou­ver votre plus beau tablier. Oui parce que le style compte aus­si dans la note.

Et si vous êtes juste des fans de grillades vous pou­vez juste venir pour le spec­tacle (et les odeurs). On vous laisse un lien Face­book vers l’event de toute façon. Et la grande finale ? C’est en Camargue les 29 et 30 juin.