Le rainbow flag va pimper la gare Lille-Flandres à partir de vendredi

Dans Lille

© Photomontage SNCF

Scroll par là

Du 17 mai au 3 juin, des dra­peaux arc-en-ciel vont venir col­or­er la façade de la gare Lille-Flan­dres. Une opéra­tion du Groupe SNCF en hom­mage aux émeutes de Stonewall de 1969, dev­enues le sym­bole de l’é­clo­sion du mil­i­tan­tisme LGBT.

Au total, 50 gares français­es vont se par­er du rain­bow flag à par­tir de ven­dre­di, journée mon­di­ale con­tre l’ho­mo­pho­bie et la trans­pho­bie. Dans la région, celles de Lille-Flan­dres et d’Ar­ras vont suiv­re le mou­ve­ment lancé par le groupe SNCF.

“C’est une pre­mière pour ces instal­la­tions en extérieur, note Vir­ginie Lahaye, com­mu­ni­ty man­ag­er chez SNCF. Mais ça suit la logique des événe­ments qu’on met régulière­ment en place dans dif­férentes gares pour com­mé­mor­er de grandes dates. Celle des 50 ans des émeutes de Stonewall en est une.”

Retour à Stonewall

Pour rap­pel, le Stonewall Inn était l’un des seuls bars où les gays pou­vaient se retrou­ver dans le New-York des années 60. Une descente de police dans l’étab­lisse­ment le 28 juin 1969 a provo­qué de nom­breuses émeutes en ville entre la com­mu­nauté homosexuelle/ trans­genre et les forces de l’or­dre. Si l’émeute en elle-même s’est calmée dans la nuit, la sit­u­a­tion va rester extrême­ment ten­due pen­dant cinq jours.

Aujour­d’hui, beau­coup con­sid­èrent que cet événe­ment est le pre­mier acte d’é­man­ci­pa­tion des homo­sex­uels. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si, ensuite, les gay prides se tien­dront le plus sou­vent en juin.

Opération nationale

L’association Gare SNCF a donc pris l’ini­tia­tive de célébr­er les 50 ans de ces émeutes en arbo­rant les couleurs du rain­bow flag sur plusieurs de ses gares. Pour Lille-Flan­dres, deux dra­peaux seront instal­lés le long de la façade jusqu’au 3 juin, juste après la gay pride lil­loise.

Dans le coin, la gare d’Ar­ras sera aus­si dans le même mood et aura son rain­bow flag du 17 mai au 10 juin.