Festivals et expos dans la région : le programme chargé de l’été

Dans Article Sponsorisé, Lille, Transport, Voyage Voyage
Scroll par là

Arti­cle spon­sorisé @SNCF-Hauts-de-France

Dans le Nord, il y a Lille, bien sûr. Un con­cen­tré de cul­ture et d’événe­ments tout au long de l’an­née. Mais il existe aus­si, dans la région, d’autres villes qui organ­isent des petites choses tout à fait sym­pa­thiques pour l’été. Et la bonne nou­velle, c’est qu’elles sont acces­si­bles en train.

Le Main Square à Arras

Un fes­ti­val gigan­tesque qui trans­forme la citadelle d’Ar­ras en tem­ple de la bonne musique. Voyez plutôt la pro­gram­ma­tion : Ben Harp­er, DJ Snake, Chris­tine And The Queen, Cypress Hill, Mack­le­more, Lomepal, Skip The Use… On vous con­seille de réserv­er votre pre­mier week­end de juil­let.

Niveau train, il y a des Lille-Arras toutes les heures, vous devriez trou­ver votre bon­heur. D’au­tant que ça dure à peine plus d’une demie-heure. Comptez encore moins pour le tra­jet gare-citadelle une fois arrivé à Arras (genre 20 min­utes avec la tente sur le dos).

Le Festival de la Côte d’Opale

Boulogne-sur-Mer, ça vous dit quelque chose ? La ville est sur la côte, comme son nom le laisse enten­dre. Et entre le 15 et le 21 juil­let, une tripotée d’artistes plutôt cool va s’a­chem­iner vers cette ville et celles alen­tour, comme Hard­e­lot, Le Por­tel ou encore Out­reau. Comptez, par exem­ple, sur la présence d’Orel­san le 18 juil­let et de Bernard Lav­il­liers le 19.

Et pour vous y ren­dre, c’est vrai­ment très sim­ple : un TER-GV au départ de Lille-Europe vous y emmène en une petite heure.

Homère au Louvre-Lens

On vous en repar­le là parce que vous n’avez que jusqu’au 22 juil­let pour vous faire l’expo tem­po­raire dédiée au per­son­nage fou de grandeur qu’est Homère. Le poète à qui on doit l’Il­i­ade ou l’Odyssée, qui ont eu leur petit suc­cès depuis leur sor­tie en librairie au VII­Ie siè­cle avant notre ère, a donc droit à une expo com­plète. On ver­ra si Marc Lévy est encore lu dans 2800 ans, hein.

Pour y aller, rien de plus sim­ple : vous prenez l’un des très nom­breux trains qui vont directe­ment et en un petit trois-quarts d’heure à Lens depuis la gare Lille-Flan­dres, et vous prenez ensuite un bus qui vous emmène au musée. Et si vous avec 25 min­utes devant vous, vous pou­vez aus­si emprunter le chemin pié­ton­nier qui rejoint le Lou­vre. Roy­al.

Les Nuits Secrètes d’Aulnoye-Aymeries

C’est la pro­gram­ma­tion coup de cœur de Voz­er. Celle qui nous fait vrai­ment envis­ager d’aller faire un bon tour dans l’Aves­nois pen­dant tout un week-end fin juil­let. Voyez plutôt : Nek­feu, Metron­o­my, Odezenne, Roméo Elvis, Kom­pro­mat, Thy­lacine ou encore Paul Kalk­bren­ner seront tous à Aulnoye le week-end du 27 juil­let. Canon, hein ?

Et il y a un TER qui vous y emmèn­era avec plaisir et entrain (haha, jeu de mots) en env­i­ron une heure et quinze min­utes.

Le Touquet Music Beach Festival

Un chou­ette fes­ti­val entière­ment dédié à l’elec­tro et ses beaux dérivés qui se tien­dra les 23 et 24 août au Tou­quet, donc. Et même, pour être plus pré­cis, sur la plage. L’an­née dernière, la tem­pête qui a fait pass­er un sale moment aux fes­ti­va­liers a con­traint les organ­isa­teurs à réor­gan­is­er le tout. Ça se passera bien sur la plage, mais dans des con­tain­ers pour éviter que le vent ne vienne encore tout gâch­er. Et ça fait plaisir.

En train depuis Lille, un TERGV vous emmène au Tou­quet en une petite heure et demie.

Et on peut vous rajouter de la gai­eté en vous annonçant que la SNCF Hauts-de-France vient de sor­tir une carte de réduc­tion pas piquée des han­netons : vous la payez 30 euros pour un an (15 euros si vous avez moins de 26 ans), et tous vos tra­jets sont à moitié prix pour vous et trois de vos proches. On vous con­seille de vous ren­car­der en cli­quant sur ce lien hyper­linké pour vous.

Arti­cle spon­sorisé @SNCF-Hauts-de-France