Rendez-vous samedi à Wazemmes pour les Grands bals

Dans Festival, Lille, Music in my ears

©Michel Spingler

Scroll par là

On est en juin et ça sent la fin de Wazemmes l’Ac­cor­déon. Mais le fes­ti­val des Flon­flons ne se ter­mine jamais avant d’a­voir enjaillé et réchauf­fé de bon son la MFW pen­dant tout un week-end. Oui, les Grands bals et le Vil­lage W, c’est déjà cette semaine.

Pas besoin d’al­ler vous ache­ter une robe de cock­tail ou un smo­king pour vous rendre à ceux de Wazemmes. Assu­rez vous juste d’a­voir bien échauf­fé vos hanches et vos zygo­ma­tiques. Les Grands Bals vont les mettre à rude épreuve ce same­di sur le par­vis de la Mai­son Folie Wazemmes. On y danse, on y chante et on y passe sur­tout un moment convi­vial comme dans une énorme cou­si­nade.

L’an­née der­nière, La Yegros avait envoû­té toute la foule de sa Nu Cum­bia. Cette année, on quitte l’Ar­gen­tine pour mon­ter jus­qu’au Mexique. L’am­biance musi­cale ne risque pas de refroi­dir avec la grande Ale­jan­dra Robles. La chan­teuse mexi­caine est connue pour son sub­til mélange des rythmes cari­béens à ses racines afri­caines. Accom­pa­gnée par l’Or­chestre d’Har­mo­nie de Lille-Fives, elle devrait offrir un show capable de repous­ser la drache du Nord (si, si on y croit).

Il n’y aura évi­dem­ment pas qu’elle sur la scène exté­rieure. On y retrou­ve­ra Les Camé­lons et Thi­bault Dille pen­dant qu’ Alta­voz, les Trou­ba Labs et La bande à Pau­lo se char­ge­ront de l’am­biance dans la grande salle et l’au­berge.

Après tout ça, on rentre chez soi le temps de faire une sieste, prendre une douche et hop on repart. Dimanche, dès midi, le Vil­lage W rouvre pour la jour­née (et la soirée)avec tou­jours plus de musique et un bar­be­cue mexi­cains sur le par­vis de la MFW avec les Mariat­choums en fond sonore.

Oyez, Oyez : les grands bals seront ouverts ce same­di dès 20 heures pour s’enjailler jusque 2 heures du mat’. Pour le dimanche, il faut être au taquet dès midi pour le bar­bec’ et prendre des forces pour tenir jusqu’à 1 heure du matin. Toute la fête se passe à la Mai­son Folie Wazemmes, et pas d’excuse : c’est gra­tuit.