Encadrement des loyers, deuxième essai : on en est où à Lille ?

Dans Lille, Un toit sur la tête
Scroll par là

La ville de Lille est dans les starting blocks pour (re)tester l’encadrement des loyers. Et elle est bien partie pour y arriver : un décret ministériel est passé, la MEL a voté son soutien au printemps et se prépare à déposer la candidature de la ville. Mais il va encore falloir se montrer patient…

On va essayer d’être clairs et concis (et ça ne va pas être facile). Commençons par un petit flashback. En 2017, une première tentative d’encadrement des loyers à Lille avait été lancée puis annulée. Pas cool mais, depuis, la loi Elan est arrivée.

Cette dernière prévoit l’encadrement des loyer dans les métropoles en situation de forte tension immobilière. Détail qui a son importance : elle impose que dans celles de plus de 55 000 habitants (genre celle de Lille) ce soit l’établissement public de coopération intercommunale – en l’occurrence, la MEL – qui sollicite l’Etat pour participer à cette expérimentation.

Donc Lille (avec Lomme et Hellemmes) a besoin de l’aval et du soutien de la MEL pour être candidate à ce retour de l’encadrement des loyers. Sans trop de suspens, le conseil métropolitain a voté dans le sens de Lille au printemps. Et depuis ? Et bien la MEL planche sur le fameux dossier de candidature qu’elle veut remettre à l’Etat avant la fin du mois de juin.

Encore un peu de patience

Là, on se dit que tout est prêt. L’observatoire des loyers, qui va établir les loyers médians, est déjà mis en place. La candidature va être déposée dans moins de 3 semaines. Ne manque que le go de l’Etat. Et c’est là qu’il va potentiellement devoir (encore) se montrer patient.

Une fois que le dossier de candidature sera déposé, plusieurs étapes sont encore à passer avant que l’encadrement des loyers revienne officiellement“, explique la MEL. A savoir :

  • l’instruction de la candidature de la ville par l’Etat
  • la publication d’un décret pour définir le territoire d’expérimentation de l’encadrement
  • la signature d’une ordonnance qui fixera les loyers de référence pour Lille, Hellemmes et Lomme.

Difficile donc pur le moment, de donner une date précise“, conclut la MEL qui reste confiante sur le retour de l’encadrement des loyers. Même si ce n’est pas encore “gagné” à 100%.