Encadrement des loyers, deuxième essai : on en est où à Lille ?

Dans Lille, Un toit sur la tête
Scroll par là

La ville de Lille est dans les start­ing blocks pour (re)tester l’en­cadrement des loy­ers. Et elle est bien par­tie pour y arriv­er : un décret min­istériel est passé, la MEL a voté son sou­tien au print­emps et se pré­pare à dépos­er la can­di­da­ture de la ville. Mais il va encore fal­loir se mon­tr­er patient…

On va essay­er d’être clairs et con­cis (et ça ne va pas être facile). Com­mençons par un petit flash­back. En 2017, une pre­mière ten­ta­tive d’encadrement des loy­ers à Lille avait été lancée puis annulée. Pas cool mais, depuis, la loi Elan est arrivée.

Cette dernière prévoit l’encadrement des loy­er dans les métrop­o­les en sit­u­a­tion de forte ten­sion immo­bil­ière. Détail qui a son impor­tance : elle impose que dans celles de plus de 55 000 habi­tants (genre celle de Lille) ce soit l’établissement pub­lic de coopéra­tion inter­com­mu­nale – en l’occurrence, la MEL – qui sol­licite l’Etat pour par­ticiper à cette expéri­men­ta­tion.

Donc Lille (avec Lomme et Hellemmes) a besoin de l’aval et du sou­tien de la MEL pour être can­di­date à ce retour de l’en­cadrement des loy­ers. Sans trop de sus­pens, le con­seil mét­ro­pol­i­tain a voté dans le sens de Lille au print­emps. Et depuis ? Et bien la MEL planche sur le fameux dossier de can­di­da­ture qu’elle veut remet­tre à l’E­tat avant la fin du mois de juin.

Encore un peu de patience

Là, on se dit que tout est prêt. L’observatoire des loy­ers, qui va établir les loy­ers médi­ans, est déjà mis en place. La can­di­da­ture va être déposée dans moins de 3 semaines. Ne manque que le go de l’Etat. Et c’est là qu’il va poten­tielle­ment devoir (encore) se mon­tr­er patient.

Une fois que le dossier de can­di­da­ture sera déposé, plusieurs étapes sont encore à pass­er avant que l’en­cadrement des loy­ers revi­enne offi­cielle­ment”, explique la MEL. A savoir :

  • l’in­struc­tion de la can­di­da­ture de la ville par l’E­tat
  • la pub­li­ca­tion d’un décret pour définir le ter­ri­toire d’ex­péri­men­ta­tion de l’en­cadrement
  • la sig­na­ture d’une ordon­nance qui fix­era les loy­ers de référence pour Lille, Hellemmes et Lomme.

Dif­fi­cile donc pur le moment, de don­ner une date pré­cise”, con­clut la MEL qui reste con­fi­ante sur le retour de l’en­cadrement des loy­ers. Même si ce n’est pas encore “gag­né” à 100%.