Les brasseries artisanales vous ouvrent leurs cuves ce weekend

Dans Bière, Lille
Scroll par là

Dans le Nord, on a envi­ron plein de bras­se­ries arti­sa­nales. En fait, il y en a même de plus en plus, et on ne va pas se plaindre. D’au­tant que qua­si-toutes se font un plai­sir de vous faire décou­vrir leur monde mer­veilleux. C’est le cas ce wee­kend avec la Mois­son des Bras­seurs.

Chaque année, cet évé­ne­ment vous pro­pose d’al­ler pous­ser la porte des bras­se­ries par­ti­ci­pantes pour ren­con­trer ceux qui se cachent der­rière les bou­teilles, décou­vrir le pro­ces­sus de fabri­ca­tion, et dégus­ter, bien sûr. Vous trou­ve­rez toutes les bras­se­ries par­ti­ci­pantes sur le site de la Mois­son des Bras­seurs. Mais on s’est per­mis de vous faire une petite sélec­tion mai­son.

Au Baron, il y a des Jonquilles

Une bras­se­rie nichée à Gus­si­gnie, un écrin de ver­dure de l’A­ves­nois. Quand vous allez au Baron, vous y man­gez une assiette de viande cuite au feu de bois arro­sée de Cuvée des Jon­quilles, un nec­tar à la robe blonde très légè­re­ment trouble (puisque non fil­trée) et à l’é­qui­libre proche de la per­fec­tion. La bras­se­rie se visi­te­ra de 11 heures à 21 heures ven­dre­di et same­di.

Au 2 Caps, de la bière millésimée

Une bras­se­rie qui fait face à la mer, il y a pire comme esca­pade, non ? La bras­se­rie des 2 Caps a cette par­ti­cu­la­ri­té de culti­ver son propre orge pour la fabri­ca­tion de ses bières. La Belle Dalle est ain­si faite avec du single malt issu des terres de la bras­se­rie, et est chaque année mil­lé­si­mée, ce qui est classe. Une visite (avec dégus­ta­tion, of course) est pré­vue ce ven­dre­di 15 heures. Le ven­dre­di et le same­di entre 10 heures et 21 heures, vous êtes libre d’al­ler là-bas pour pro­fi­ter de la vente à empor­ter.

A la Brasserie Saint-Germain, il y a aussi du whisky

Ça a du sens, après tout : whis­ky et bière sont faits avec la même céréale, l’orge mal­té. Pas éton­nant que ceux qui ont eu l’au­dace d’i­ma­gi­ner la gamme Page 24 aient aus­si eu l’i­dée de se lan­cer dans le whis­ky. En face de la bras­se­rie Saint-Ger­main, à Aix-Nou­lette, vous avez donc la dis­til­le­rie TOS (pour The Other Side), qui a mis en bar­rique ses pre­miers litres de whis­ky en 2018, et qui attend donc encore un peu avant de les goû­ter. Gin et genièvre sont déjà embou­teillés, si vous avez besoin de ça pour patien­ter. La bras­se­rie vous pro­po­se­ra trois tours de visite ce same­di : 10 heures, 14 h 30 et 16 heures. Et pour le reste, il y a aus­si un tap room ouvert jus­qu’à 18 heures.

A l’Atelier des Brasseurs, vous pouvez faire votre brassin

Deux types de bière sortent de la bras­se­rie de Lin­selles : la Lin­sel­loise, bras­sée avec beau­coup de talent par Fran­çois Hebert, et celle que vous avez bras­sée vous-même. Vous pou­vez, le temps d’une jour­née, vous mettre dans la peau du bras­seur, et repar­tir avec vos bou­teilles une fois la fer­men­ta­tion ter­mi­née. Et rien que pour aller dégus­ter la Lin­sel­loise, vous pou­vez vous rendre à la bras­se­rie ven­dre­di, same­di et dimanche, et écou­ter Fran­çois par­ler bière.

Voi­là, ça, c’é­tait pour la sélec­tion. Si vous êtes en quête d’ex­haus­ti­vi­té, on vous ren­voie vers le site de la Mois­son des Bras­seurs. C’est bien fait, il y a une carte, et tout.