A Capinghem, le quartier du turfu se construit peu à peu

Dans Article Sponsorisé, Lille, Un toit sur la tête
Scroll par là

Article sponsorisé @Eiffage

Vous vous sentez isolé dans votre quartier ? Vous ne connaissez pas vos voisins et vous vous dites qu’il pourrait peut-être y avoir moyen de faire en sorte que les gens qui habitent à côté se parlent un peu plus. A Capinghem, en bout de ligne de métro rouge, un quartier a repensé le vivre-ensemble.

Capinghem, 2 450 habitants, limitrophe de Lomme, le charme bucolique de la campagne et un métro qui vous y amène. Depuis quelques années, juste derrière l’hôpital Saint-Philibert (et sa station de métro, donc), un nouveau quartier est en train de se développer, avec de grandes ambitions. Humanicité, c’est son petit nom, s’est donné pour objectif de réinventer le vivre-ensemble dans la ville. Un vaste sujet, qui pourrait être juste une belle parole, si on savait qu’en fait, tout ça ne fonctionne pas trop mal.

On reprend : en 2000, l’Université Catholique décide de réfléchir au quartier du turfu, où les voisins ne sont pas des inconnus au visage vaguement familier avec qui il est désagréable de prendre l’ascenseur. “Un site où l’urbanisme est relationnel et protecteur, où la mixité des habitants par îlots favorise les rencontres et la mixité“, peut-on lire sur le site d’Humanicité. Et figurez vous que le projet est sorti de terre il y a une dizaine d’années, que les habitants y sont plutôt contents, et que le quartier, dans sa forme, favorise effectivement la mixité et les relations intergénérationnelles.

Le quartier s’agrandit

Dans ce nouveau quartier, les habitants gèrent un jardin partagé, se réunissent régulièrement en assemblée pour discuter de ce qu’ils pourraient faire de plus, de mieux, de plus porteur de sens, et incluent tout le monde – étudiants, retraités, jeunes travailleurs, enfants – dans leur réflexion. Il existe même un café-signe de rencontre entre entendants et malentendants. Canon, hein ?

Figurez vous que le quartier est sur le point de s’agrandir. Eiffage va démarrer, début 2020, un programme immobilier répondant au doux nom de Vitruve. Et vous pensez bien que les trois immeubles ont été pensés pour répondre à l’esprit d’Humanicité. Dans cette résidence de 58 logements, un grand espace commun sera dédié à la vie en société, animé par un gestionnaire salarié. Ce lieu de vie sera ouvert à tous et permettra de créer un peu de lien entre les habitants de la résidence. Le genre de petit détail qui peut vous faire réfléchir à l’idée de vous mettre au vert – tout en restant à portée de métro, faut pas déconner.

Pour plus d’infos sur Humanicité, on vous renvoie vers son site internet plutôt cool. Et si vous voulez vous rencarder sur le programme Vitruve d’Eiffage, c’est par là. A ce propos, pour les cinq prochains acquéreurs, le kit “logement connecté” est offert. On dit ça, on dit rien.

Article sponsorisé @Eiffage