Il n’y aura pas de piétonnisation estivale du Vieux-Lille cette année

Dans Dans la rue, Lille
Scroll par là

C’est presque devenu une tradition lilloise : à chaque fin du mois de juin, quelques rues du Vieux-Lille disent adios aux voitures jusqu’à la Braderie. Sauf que cette année, la fameuse tradition fait une pause.

Alors forcément la grande question est : “Mais pourquoi ?!” Il y a bien une raison, et même plusieurs. La première, et elle ne vous aura sûrement pas échappé, c’est qu’il y a pas mal de travaux dans le Vieux-Lille en ce moment.

La rue de la Monnaie qui faisait partie des trois spots qui devenaient habituellement piétons, est justement en chantier pendant tout l’été. Bloquer la circulation tout l’été paraîtrait donc un brin ironique. Tout comme la place du concert.

Travaux et travaux

Restait donc la rue de Gand. Toute neuve puisque ses travaux se sont achevés l’été dernier. Depuis bientôt 20 ans, rendre cette artère aux piétons et aux commerces est une décision prise par l’Union commerciale Hourra Gand avec la mairie. La première en fait la demande, la seconde donne son accord.

Cet été, il n’y a tout simplement pas eu de demande faite. “C’est une décision prise par l’ensemble des commerçants de l’association, explique Sébastien Defrance qui préside Hourra Gand. Même si nous ne sommes plus en travaux, ceux de la place de Louise-de-Bettignies font déjà bien diminuer le flux de voitures dans la rue. Et c’est aussi une forme de soutien aux commerces des voisins de la rue de la Monnaie“. Rendre aux piétons cette artère déjà presque vide de voitures tout en sachant qu’elle serait la seule du Vieux-Lille ne leur paraissait donc pas d’un nécessité absolue.

A l’année prochaine

Surtout que la piétonnisation a également un coût pour les commerçants : l’asso doit engager un vigile dans la rue pour assurer la sécurité de la rue de Gand pendant toute la période estivale. Sébastien Defrance assure que ce n’est pas ce qui a fait pencher la balance cet été. “La preuve : ce n’est pas un abandon, juste une pause d’un an dans cette tradition“.

Que ça ne vous empêche pas d’aller flâner là-bas cet été bien entendu. Faites juste attention avant de traverser.