Sous-loc’ : quatre tips pour ne pas prendre la porte

Dans Lille, Money Money Money, Un toit sur la tête
Scroll par là

Ça y est, l’heure des vacances uni­ver­si­taires a son­né. Fini le stress des par­tiels ou autre mémoire de recherche, et direc­tion le soleil, lais­sant la capi­tale des Flandres der­rière soi, au moins jusqu’à sep­tembre… Vous envi­sa­gez de (sous)louer votre appart’ pour payer les vacances ? Il y a quelques petites choses à savoir.

Qui dit vacances dit sou­vent sous-loca­tion, his­toire de ne pas se retrou­ver sans argent et sans appart’ à la ren­trée. Néan­moins, à tous les petits malins qui auraient pen­sé à cette solu­tion, il convient d’être au fait des quelques condi­tions qui vous per­met­traient de pas­ser un été chill loin des tra­cas lil­lois. 

Demander, vous devrez 

Pre­mière condi­tion et pas des moindres : pen­sez obli­ga­toi­re­ment à deman­der l’accord écrit de votre pro­prié­taire concer­nant le mon­tant du loyer deman­dé au sous-loca­taire. Celui-ci vous per­met­tra d’éviter toute galère et de res­ter éli­gible aux APL par la même occa­sion. Cet accord est seule­ment valable sur cour­rier recom­man­dé avec avis de récep­tion ou devant un huis­sier. 

Responsable, vous serez

Deuxiè­me­ment, tout bon loca­taire doit trans­mettre une auto­ri­sa­tion écrite du bailleur ain­si qu’une copie du bail en cours au sous-loca­taire. Le loca­taire est aus­si res­pon­sable des man­que­ments du sous-loca­taire, alors mieux vaut bien choi­sir son binôme. Enfin, pen­sez à faire un état des lieux d’entrée, de sor­tie, et de fixer le délai du pré­avis en amont. 

Transparence, votre maître-mot sera

Mal­gré tous ces efforts, votre pro­prié­taire n’est pas pour autant obli­gé d’accepter votre demande. Dans ce cas, il existe quelques astuces comme pro­po­ser de modi­fier son bail de loca­tion en coloc’ avec une clause de soli­da­ri­té et indi­vi­si­bi­li­té du loyer, tou­jours en accord avec votre pro­prio. 

A la mairie, vous vous déclarerez

Ça, ce n’est valable que si vous pas­sez par le site AirBnb pour louer votre appart’ cet été. Depuis jan­vier, les Lil­lois, Hel­lem­mois et Lom­mois sont tenus de décla­rer leur loge­ment en loca­tion courte durée. Rap­port à une petite taxe de séjour que vous serez tenus de payer.

Vous l’aurez com­pris, afin d’éviter une puni­tion allant de la rési­lia­tion du bail au ver­se­ment de dom­mages et inté­rêts, vous avez plu­tôt inté­rêt à la jouer fine.