Après le Mother et le Babe, le Britney ouvre ses portes à J.-B. Lebas

Dans Food Porn, Lille
Scroll par là

La fine équipe qui vous a don­né le Mag’, le Moth­er et le Babe con­tin­ue sur sa lancée en ouvrant le Brit­ney juste à côté de la gare Saint-Sauveur. On a pu y gliss­er un iPhone paré d’un micro avant son ouver­ture, et le “bistrot du futur” est plein de belles promess­es.

Bières qu’on ne trou­ve pas partout, vins bio ou nature, carte de maboule (et pas hors bud­get pour le com­mun des mor­tels)… Le Brit­ney donne une nou­velle déf­i­ni­tion du mot bistrot. En cui­sine, Camille et Théo ont eu un genre de lib­erté totale pour la con­struc­tion de la carte.

Ici, vous n’êtes pas for­cés de suiv­re un chemin entrée-plat-dessert tout tracé. Si vous voulez vous pren­dre une focac­cia à partager, puis un tiramisu avant d’en­chaîn­er sur un os à moelle, grand bien vous fasse, il n’y a pas de règle. Les images par­leront plus de mille mots, pour ce sujet :

Brit­ney est donc ouvert du lun­di au jeu­di de midi à minu­it, et de midi à deux heures le ven­dre­di et le same­di. On vous laisse vous ren­dre sur sa page Face­book ou son compte Insta­gram pour baver bien comme il faut.