Lille Erasmus International Movement : l’asso qui accompagne les étudiants étrangers

Dans La Fac, Lille
Scroll par là

C’est bien connu, les Lil­lois ont le sens de l’hos­pi­ta­li­té. Mais lors­qu’on débarque en terre du Nord et qu’on ne parle pas la langue du coin, c’est par­fois com­pli­qué de s’in­té­grer. Lille Eras­mus Inter­na­tio­nal Move­ment se pro­pose de gui­der les petits nou­veaux.

Par­tir à l’é­tran­ger c’est bien, mais ça se com­plique sou­vent lors­qu’on arrive sur place. Pour venir en aide à tous les expats per­dus dans les rues de Lille, un étu­diant de l’IAE a eu une idée. Rémi Pin, 24 ans, a depuis l’an­née der­nière, lan­cé Lille Eras­mus Inter­na­tio­nal Move­ment, une asso (et main­te­nant un site) qui regroupe tous les bons plans de Lille pour les étran­gers.

Cette idée, il l’a emprun­tée aux pla­te­formes espa­gnoles qu’il a pu tes­ter pen­dant un voyage Eras­mus d’un an à Cor­doue. Il raconte que “toutes les infos pour pro­fi­ter de son voyage étaient cen­tra­li­sées sur la même pla­te­forme”, et que c’é­tait plu­tôt extrê­me­ment pra­tique.

Une expé­rience tel­le­ment agréable qu’il sou­haite main­te­nant en faire par­ta­ger les jeunes au pair, étu­diants ou sta­giaires étran­gers qui débarquent dans la capi­tale des Flandres. Son site regroupe des sor­ties, des loca­tions d’ap­parts, et même des jobs pour eux. L’oc­ca­sion de par­tir à Bruxelles sans se prendre la tête pour une ving­taine d’eu­ros ou trou­ver un appart pour pas trop cher.

Faire vivre la vie internationale à Lille

L’as­so semble se plaire à Lille et ils ont déjà pas mal de tra­vail pour réper­to­rier tous les évé­ne­ments lil­lois. Et pour en faire pro­fi­ter un max de monde, Rémi à l’in­ten­tion de “nouer des par­te­na­riats avec l’U­ni­ver­si­tés de Lille et leurs assos étu­diantes”. Il pense aus­si col­la­bo­rer avec l’an­tenne lil­loise du réseau ESN (pour Eras­mus Student Net­work), qui guide les étran­gers à Lille depuis plu­sieurs années.

Si vous vou­lez pro­fi­ter de ces bons plans ou faire pas­ser le mes­sage à votre nou­veau pote étran­ger, ça se passe sur ou la page Face­book de l’as­so ou le site inter­net qu’elle par­tage avec sa jumelle de Paris (atten­tion à ne pas se trom­per de ville).