Un foodtruck solidaire doit s’installer à la Catho pour la fin de l’année

Dans Ch'est bieau, La Fac, Lille
Scroll par là

L’association Magdala rassemble des personnes en situation de grande précarité en les aidant à retrouver leur place dans la société. Cette année, l’asso lilloise espère inaugurer, début décembre, son foodtruck aux abords de la Catho.

Nul n’est trop pauvre pour n’avoir rien à donner et nul n’est trop riche pour n’avoir rien à recevoir. Voilà, comment se résume Magdala“, lance directement Gabriel, encadrant technique du projet foodtruck. Et pour le coup, l’asso’ œuvre depuis plus de trente ans pour redonner de l’espoir et réinsérer des hommes et femmes trop souvent coupés du monde qui les entoure.

Ensemble, le maître-mot

Depuis 2016, Magdala travaille davantage à la réinsertion professionnelle des personnes suivies par l’asso, grâce au développement de plusieurs ateliers pratiques (reportage, développement durable, poterie). C’est suite à l’atelier cuisine qu’est né l’idée d’un foodtruck tenu par les bénévoles de l’asso.

Le foodtruck est au contact direct avec la rue et les gens qui l’habitent. Pour les membres de Magdala qui ont souvent connu la précarité, être de l’autre coté du comptoir, c’est formidable“, ajoute Richard, bénévole de l’asso.

Gabriel (à gauche) et Richard (à droite)

Un projet largement soutenu

Le projet foodtruck est supporté par pleins d’acteurs extérieurs à l’asso. Déjà, par le Comptoir Volant, le pro des burgers lillois. Il s’est donné pour mission de former Gabriel (novice en cuisine) en l’embauchant en CDI jusqu’au lancement du projet en fin d’année. Pour se faire la main, le resto de burgers met donc à disposition de l’asso un véritable laboratoire culinaire, qui leur permet de tester les premières recettes du foodtruck.

La semaine dernière, on a fait tester nos sauces à toute l’équipe du Comptoir Volant dans le but de vendre des frites façon “poutine”. C’était génial parce qu’ils ont pu nous dire où s’améliorer tout en nous encourageant dans la création de nos idées-recettes“, ajoute Gabriel.

Le foodtruck prendra place à la Catho

C’est une chance aujourd’hui d’être soutenu par la Catho. C’est un peu l’histoire de deux mondes qui se rencontrent dans la rue. Mais on a autant à apprendre d’eux, qu’eux de nous“, lance Richard. Des étudiants de marketing de la Catho ont même déjà planché sur la conception du futur foodtruck de Magdala.

L’équipe n’est pas encore constituée, mais sera composée de quatre personnes, avec Gabriel aux commandes. Magdala sera présent sur quatre ou cinq spots de la Catho pour proposer des repas à tous, toujours ensemble et dans la bonne humeur.

Pour le petit récap, le foodtruck est prévu pour la fin d’année. Mais, ils seront présents début octobre à la Catho, pour une première semaine test. L’asso a encore besoin de fonds pour financer ce projet qui met l’eau à la bouche, alors n’hésitez pas à les contacter directos au 03 20 57 29 62 ou via leur mail contact@magdala.asso.fr.