La dépollution des eaux de la Citadelle a commencé

Dans C'est green, Lille
Scroll par là

Depuis cette semaine, des bateaux-nettoyeurs mandatés par la ville livrent bataille contre les lentilles vertes qui pullulent dans les eaux de la Citadelle. Mais la guerre risque de durer…

Le mois dernier, les pécheurs lillois tiraient la sonnette d’alarme en parlant de “catastrophe écologique“. Les lentilles vertes d’Amérique se multiplient tellement vite dans les fosses de la Citadelle qu’elles forment, par endroits, une couche épaisse qui empêche le soleil et l’oxygène d’atteindre les poissons qui meurent asphyxiés.

Pointée du doigt par ces mêmes pêcheurs, la municipalité a engagé de plus gros moyens depuis lundi pour stopper cette prolifération verte : un bateau-nettoyeur qu’on appelle faucardeur est arrivé. Toute la semaine, l’engin a sorti des eaux des tonnes de ces lentilles vertes.

L’ennemi number one à la Citadelle en ce moment. ©Thibaut Pellieux

Veni, vidi, verdi

Sauf qu’il y en a tellement qu’un second faucardeur est arrivé ce jeudi, selon La Voix du Nord, pour prêter main forte au premier dans cette bataille qui semble sans fin.

L’un des bateaux-nettoyeurs en action. ©Thibaut Pellieux

Première lueur d’espoir : le pilote du second faucardeur a expliqué au quotidien qu’à certains endroits, “le soleil repasse, les échanges gazeux ont repris et l’oxygène réapparaît peu à peu”. La dépollution devrait continuer sur plusieurs semaines même si l’un des bateaux va partir en congé pour mieux revenir à la rentrée.

En attendant, n’essayez pas d’aller vous-mêmes avec votre épuisette retirer les fameuses lentilles. La Voix du Nord alerte sur le dangers liés aux vapeurs qui en émanent. Elles doivent encore être analysées mais elles sont surtout extrêmement inflammables.