Libelté, la ceinture sans boucle et tout confort inventée par une Lilloise

Dans Ch'est bieau, Lille
Scroll par là

Audrey, une jeune infir­mière lil­loise, a eu l’i­dée de créer une cein­ture sans boucle, abor­dable et made in France pour tous ceux et toutes celles qui en ont marre de faire le choix entre incon­fort ou pan­ta­lon qui des­cend à la moi­tié des fesses.

Une cein­ture, c’est en soi super pra­tique (#Cap­tai­nOb­vious). En revanche, niveau confort, on repas­se­ra. Sur­tout pour celles avec une belle et grosse boucle qui rentre dans le bidon ou qu’on met 100 ans à défaire.

Dans son quo­ti­dien d’in­fir­mière, Audrey Des­pagne a vu pas­ser des dizaines de situa­tions dans les­quelles avoir une cein­ture était plus contrai­gnant qu’u­tile. “En fait, ce n’est pas la cein­ture le pro­blème mais bien le sys­tème de boucle, explique-t-elle. Au contact des per­sonnes âgées, j’ai bien vu le sou­ci avec la perte de motri­ci­té. Ou avec les jeunes enfants ou les per­sonnes en sur­poids”.

Du skateur à la femme enceinte

Elle en parle un peu autour d’elle et se rend compte que cette fichue boucle enqui­quine beau­coup plus de monde qu’elle ne le pen­sait. “J’ai décou­vert que mon pote se fai­sait mal avec lors­qu’il ska­tait, qu’une amie enceinte avait juste fait le deuil de la cein­ture pour plu­sieurs mois… Et même mon petit-ami qui m’a avoué que lors­qu’il était au bureau, clai­re­ment, ce n’é­tait pas confort cette his­toire de boucle de cein­ture”.

L’hi­ver der­nier, à la fin de son CDD, Audrey prend un peu de temps pour creu­ser cette idée qui a ger­mé après ces dis­cus­sions : et si on sup­pri­mait la boucle de cein­ture ? Elle bosse le concept et découvre un sys­tème simple effi­cace avec du tis­su élas­tique, des accroches en cuir et de quoi régler le tout. Il lui a ensuite suf­fit de trou­ver un arti­san de bret­telles de la région lyon­naise en accord avec ses valeurs (fabri­ca­tion fran­çaise et éco­lo) et de lan­cer ses pro­to­types.

Lancement des ventes

Il y a un an, si on m’a­vait dit que j’en serai là aujourd’­hui, à lan­cer ma petite entre­prise de cein­tures sans boucle made in France, je ne l’au­rai pas cru”, avoue Audrey tout sou­rire. Pour le nom, elle a choi­si tout sim­ple­ment Libel­té (belt = cein­ture au pays de Sha­kes­peare pour les LV1 Alle­mand).

Audrey et Libel­té.

Avec ses éco­no­mies, elle a pour l’ins­tant pu pro­duire une cen­taine de pro­duits pour chaque colo­ris de cein­ture (en taille enfant ou adulte) et a lan­cé les ventes en ligne il y a une petite semaine. Pour les livrai­sons, elle a confié la tâche aux rési­dents des Ate­liers Malé­cot d’Ar­men­tières. “Ça me tenait à cœur même si pour l’ins­tant je ne leur donne pas trop de tra­vail (rires)”.

Si les ventes marchent bien, Audrey a déjà un mil­lier d’i­dées pour décli­ner les gammes de ses cein­tures. Mais bon, com­men­çons par vous don­ner le site où décou­vrir et ache­ter les pre­mières. Il faut comp­ter 29€ pour une cein­ture adulte (24€ pour les kids ou les mégas minces).