Les Incroyables Comestibles, le mouvement qui fait pousser les potagers partagés

Dans C'est green, Lille
Scroll par là

[Sous les pavés, les arbres] Lille et sa métropole ne seront jamais assez vertes. Pour qu’elles le deviennent quand même un peu plus chaque jour, de nombreuses assos ou initiatives fleurissent. On profite de l’été pour les mettre en lumière, histoire que la photosynthèse prenne encore mieux. Aujourd’hui, on vous parle des Incroyables Comestibles et de leurs potagers partagés.

Ce n’est pas parce qu’on est en ville, qu’on a forcément rangé son âme de jardinier au placard. La preuve, il y a plein de potagers partagés urbains dans le coin : la Guerilla potagère à Lille, Des voisins et des seaux à Tourcoing… Et ils sont tous membres des Incroyables Comestibles, un mouvement participatif et national qui met en avant “une nourriture saine et partagée pour tous”.

Une défi zéro déchet et ça démarre

À Tourcoing, le collectif “Des voisins & des sceaux” n’a pas attendu de rejoindre les Incroyables Comestibles pour jardiner dans la joie et la bonne terre. Tout a commencé en janvier 2018, lors d’une réunion sur le fameux défi Familles 0 déchet. “Ça a permis de rassembler des gens du quartier sensibles à la production locale, qui voulaient monter quelque chose entre voisins”, explique Sarah Scarwell qui y était et est aujourd’hui membre du collectif tourquennois.

Le petit groupe d’une dizaine de voisins s’est d’abord lancé en demandant à la mairie d’occuper “le triangle”, un petit bout de terre au croisement des rues Ma Campagne et des Bonnets, pour l’aménager tous ensemble en potager partagé.

“Le triangle”, au croisement des rues Ma Campagne et des Bonnets. ©Thibaut Pellieux

Tout est allé très vite et aujourd’hui, un an et demi après, ils ont “des oignons, des tomates, des courges…” et sont plutôt fiers du bout de chemin qu’ils ont réussi à parcourir.

Pendant leur sessions de plantation, ils ont appris à faire de la culture hors-sol, à éviter certains légumes. Et petit à petit, la mayonnaise courgette semble avoir pris dans la terre, mais aussi auprès des autres voisins : “On est deux fois plus nombreux qu’il y a un an”, explique Sarah.

Les membres du collectif se relaient pour entretenir le potager. ©Thibaut Pellieux

Un lieu pour sensibiliser

Le but n’est pas non plus d’être le concurrent direct du supermarché du coin. “On ne veut pas faire d’agriculture urbaine mais sensibiliser les gens et créer des moments de partage”, rajoute-t-elle. Histoire de “voir comment pousse une courgette” ou discuter sur la façon de “produire chez soi une partie de son alimentation”.

Merci à tous d'être venus participer à notre 1ère disco soupe !Environ 60 participants et 25 L de soupe produits grâce à vos dons et aux invendus des commerçants ! Le gaspillage alimentaire n'a qu'à bien se tenir !Bravo également aux participants du running propreté qui ont ramassé une quinzaine de sacs de déchets sur les quartiers Blanc-Seau, Epidème et Gambetta aujourd'hui !Votre présence a également été appréciée !On espère que la soupe vous aura plu et on remet en place un petit temps festif au Triangle au plus tôt !A très bientôt! 😜

Publiée par Des voisins & des seaux sur Samedi 18 mai 2019
En mai, le collectif a organisé sa première disco soupe.

Cette année, ils ont même organisé quelques événements comme la projection du film “Ma vie zéro déchet” en janvier et une disco soupe au début de l’été. Une façon de continuer à sensibiliser en laissant les légumes pousser tranquilement. Et il y a un mois, ils ont rejoint les Incroyables Comestibles pour continuer de grandir.

Pour trouver le potager partagé, ça se passe au croisement des rues Ma Campagne et des Bonnets à Tourcoing, ou sur Facebook juste là. Et pour en savoir un peu plus sur le mouvement des Incroyables Comestibles, on vous laisse avec leur page Facebook.