Podcast, events et ateliers : bienvenue chez FCollective, le réseau des girls boss lilloises

Dans Lille, WorkWorkWork
Scroll par là

Depuis un an, Lille a son réseau d’en­tre­pre­neuses. Bap­ti­sé FCol­lec­tive, il a été créé par San­dra, elle-même entre­pre­neuse, pour se ras­sem­bler, s’ins­pi­rer, s’entre-aider et se par­ta­ger les bon conseils comme les pro­blèmes de leur job.

Quand San­dra a quit­té son confor­table CDI à Paris pour mon­ter à Lille il y a un an et demi, elle avait un pro­jet très clair en tête : créer un lieu de vie dédié à l’empo­werment et au bien-être des femmes.J’é­tais au taquet et j’é­tais sur­tout cer­taine qu’il y avait un manque dans ce domaine là, explique la néo-Lil­loise. Des clubs pour mecs, pour entre­pre­neurs, pour chefs d’en­tre­prises, il y en a des tas et c’est génial. Sauf que lorsque j’ai recher­ché l’é­qui­valent pour les femmes, je n’ai tout sim­ple­ment trou­vé que des concepts aux Etats-Unis”.

Disons que chez nous, les mots “clubs” et “femmes” font encore trop sou­vent réfé­rence aux réunions tup­per­ware (no offense). Et pour ce qui est de trou­ver un lieu où par­ler bou­lot entre femmes à un moment pré­cis, bon cou­rage.

Boss lilloises

Une fois ins­tal­lée à Lille, San­dra est donc remon­tée à bloc et visite moult locaux pour déni­cher celui qui va voir naître son concept. Ce qui est né neuf mois plus tard, c’est sur­tout son pre­mier enfant. “Ça a for­cé­ment remis en cause pas mal de choses. Et fina­le­ment ça a été pour le mieux, confie San­dra. Je me suis ren­du compte que je ne connais­sais pas encore bien Lille et encore moins les entre­pre­neuses lil­loises”.

San­dra, lil­loise, femme, mère et entre­pre­neuse.

Fon­der une com­mu­nau­té avant de trou­ver un lieu lui paraît plus logique. San­dra va donc à la ren­contre de ces entre­pre­neuses qui l’ins­pirent, ici, à Lille comme Char­lotte de Chi­con pres­sé ou Marine de l’Im­per­ti­nente. Au lieu de gar­der toute leur expé­rience pour elle-seule, San­dra enre­gistre leurs conver­sa­tions pour en faire un pod­cast. Pour la pre­mière sai­son, dix girls boss du coin y racontent leurs déboires, leur suc­cess sto­ry et leurs conseils au micro.

En paral­lèle, les fameux events que San­dra avait en tête pour ras­sem­bler et aider les néo-entre­pre­neuses lil­loises ont vu le jour : des coa­chings de déve­lop­pe­ment per­son­nel où on danse et/ou rigole, des after­works où une entre­pre­neuse vient dis­cu­ter en live, des speed­mee­tings pour juste se faire un réseau ou encore des ate­liers concrets pour se lan­cer dans l’en­tre­pre­neu­riat…

Rentrée collective

Pour la ren­trée, San­dra est parée à relan­cer la machine FCol­lec­tive. Elle a encore une longue liste de girls boss à inter­vie­wer à Lille (la pre­mière sai­son a quand même comp­ta­bi­li­sé 15 000 écoutes) et elle en a une autre (de liste) avec toutes ses idées d’é­vé­ne­ments. Le pro­chain est d’ailleurs pré­vu le 7 sep­tembre avec une R’N’B The­ra­py.

Oui, on parle bien ici d’un “ate­lier de confiance en soi par le dan­ce­floor”. S’il faut faire bou­ger les choses dans la socié­té, autant en pro­fi­ter pour faire bou­ger son corps et ses com­plexes en même temps.

Pour retrou­ver toute l’ac­tu de FCol­lec­tive et aller écou­ter la sai­son 1 du pod­cast, on vous laisse un lien plus que pra­tique qui regroupe tout ça. Vous pou­vez aus­si y décou­vrir “The girl boss bible”, A.K.A tous les conseils des entre­pre­neuses du pod­cast com­pi­lés par San­dra.