Clean up day, grève pour le climat : le week-end va être green à Lille

Dans C'est green, Lille
Scroll par là

Depuis quelques années, il ne vous aura pas échap­pé que les ini­tia­tives citoyennes pour amé­lio­rer notre sort sur la pla­nète se mul­ti­plient un peu par­tout. Lille ne fait pas excep­tion dans ce domaine. Et va vous le prou­ver ce week-end : pré­voyez une grève pour le cli­mat assor­tie d’un clean up géant dans toute la métro­pole.

Grève mondiale pour le climat, vendredi et samedi

L’an­tenne lil­loise de l’as­so­cia­tion Youth For Cli­mate invite qui veut à venir gros­sir ses rangs ven­dre­di à par­tir de 14 heures sur la Grand-Place de Lille. Là, le cor­tège se met­tra en marche pour la place Sébas­to­pol où “une sur­prise” atten­dra les par­ti­ci­pants. Heu­reux hasard du calen­drier : ce sera aus­si le jour du par­king day, où les citoyens sont invi­tés à aller squat­ter les places de par­king de la ville avec autre chose qu’une voi­ture (tran­sat, fau­teuil, cana­pé, stand de limo­nade…).

Same­di, c’est une ving­taine de col­lec­tifs (Ensemble pour le cli­mat, Nuit Debout Lille, Les Amis de la Terre, Extinc­tion Rébel­lion…) qui prennent le relais et orga­nisent aus­si une grande marche pour le cli­mat et la jus­tice sociale. Là aus­si, ren­dez-vous est don­né sur la Grand-Place de Lille à 14 heures.

World Clean Up day de mercredi à dimanche

Oui, ce Clean up day va durer cinq jours, mais cette entorse à la logique tem­po­relle est pour la bonne cause. De mer­cre­di à dimanche, donc, envi­ron 250 clean up vont être orga­ni­sés dans la métro­pole lil­loise.

Un clean up, c’est une opé­ra­tion très simple : vous vous réunis­sez entre habi­tants, membres d’un col­lec­tif ou d’une asso, vous met­tez des gants de vais­selle et vous allez, sac pou­belle en main, ramas­ser les salo­pe­ries que les gens se sont fait un plai­sir non dis­si­mu­lé de jeter dans la rue, les parcs, jar­dins et autres forêts.

Chaque orga­ni­sa­tion fait à sa manière, pré­cise Rémi Valyn­seele, membre de l’as­so­cia­tion World Clean Up Day. Le gros temps fort se pas­se­ra à la Cita­delle le same­di, bien sûr.” Là, same­di, la Capu­cine et le Quar­tier Libre seront les deux lieux de ren­dez-vous pour rejoindre les ramas­seurs en gants jaunes (ou rose, votre choix). “La Capu­cine, ce sera plu­tôt le matin. Le Quar­tier Libre, ce sera l’a­près-midi.” Si vous avez des gants, venez avec. Pareil pour les sacs pou­belle, même si l’or­ga aura un bon stock.

Pour vous faire une petite idée, l’an­née der­nière, en France, 200 000 per­sonnes ont par­ti­ci­pé à l’é­vé­ne­ment, donc 25 800 rien que dans les Hauts-de-France.C’est offi­ciel, le World Clean up Day aura désor­mais lieu tous les ans, chaque troi­sième wee­kend de sep­tembre.

On vous laisse avec la carte des mani­fes­ta­tions et ras­sem­ble­ments pré­vus pour ce WCUD.