Festival Bière à Lille : ça revient début novembre avec un programme lourd en houblon

Dans Bière, Festival, Lille
Scroll par là

Le BAL est deve­nu un moment incon­tour­nable de la vie lil­loise. Le fes­ti­val bras­si­cole repose ses fûts en ville du 4 au 10 novembre avec sa qua­ran­taine d’e­vents à tra­vers la ville et son grand final à Saint-So avec plus de 70 bras­se­ries. On vous file le pro­gramme ? Allez, c’est par­ti.

Depuis trois automnes main­te­nant, un air bras­sé et hou­blon­né se fait sen­tir dans toute la métro­pole lil­loise à l’ar­ri­vée des vacances de la Tous­saint. Nor­mal, c’est l’heure du BAL, A.K.A le fes­ti­val Bière à Lille, qui vient mettre la filière bras­si­cole arti­sa­nale à l’hon­neur pen­dant toute une semaine.

Une brasserie = un lieu

Au pro­gramme cette année ? Une foule d’é­vé­ne­ments dis­sé­mi­nés aux quatre coins de Lille et sa métro­pole, avec :

  • des Tas­te’n Brews
  • des lan­ce­ments de bières spé­ciales
  • des soi­rées accords mets-bières
  • des Tape Take Over à foi­son
  • des quizz bras­si­coles

Pour que ce soit le plus qua­li­ta­tif pos­sible, on est par­tis sur le prin­cipe : une bras­se­rie = un lieu = une date, explique Char­lie de Culture B, l’as­so qui orga­nise cette grande semaine de réjouis­sances. Comme ça, le Lil­lois peut enchaî­ner les events dans la semaine en étant cer­tain de décou­vrir une nou­velle bras­se­rie à chaque fois.

Vous pou­vez déjà aller réser­ver vos places pour la plu­part. Ils sont tous réper­to­riés ici, sur la page évé­ne­ments Face­book du BAL. Atten­tion, chaque event est indé­pen­dant et auto­nome. “Comme cer­tains sont gra­tuits et d’autres non, que cer­tains horaires sont sus­cep­tibles de bou­ger, on laisse la ges­tion aux bars qui accueillent les bras­seurs”, pré­cise Char­lie.

Grand BAL à Saint-So

En revanche, pour ce qui est du Grand Final à Saint-So les 9 et 10 novembre, c’est direc­te­ment sur le site du BAL que ça se passe. On part quand même sur un grand cru de plus de 70 bras­seurs cette année. “En tout, on aura 25 bras­se­ries de la région, 27 du reste de la France et 23 étran­gères”, détaille Culture B. Ce qui veut dire qu’en plus d’al­ler à la ren­contre des bras­seurs du coin, vous pou­vez aus­si croi­ser des bras­seurs mar­seillais (bah oui ça existe), islan­dais, bor­de­lais, esto­niens…

A côté de ça, vous avez tou­jours le fameux concours de bras­seurs ama­teurs et une démo en mode bras­sin public. Et pour par­ler de manière un peu moins liquide, vous le savez main­te­nant : la bonne graille est la meilleure chose pour accom­pa­gner une bière arti­sa­nale.

MangerMangerManger

Du coup, cette année, pas de brunch domi­ni­cal mais des frites en conti­nu et, sur­tout, sept grands chefs du sec­teur qui vont bos­ser en binômes et se relayer pen­dant trois heures, same­di et dimanche, pour vous offrir de la bonne cui­sine. On parle quand même de chefs comme Alexandre Suer­giu des Ephé­rites, de Ste­ven Git­le­men de l’Her­mi­tage Gan­tois ou encore d’Ab­del­ka­der Bel­fat­mi du Marcq.

Eux s’oc­cu­pe­ront du salé. Parce que pour le des­sert (et le fro­mage), c’est du côté du mar­ché des arti­sans locaux des Subli­meurs qu’il fau­dra se tour­ner. On retrou­ve­ra quelques chou­chous de Vozer comme les pâtis­se­ries d’Oxa­lis et Ber­ga­mote, les glaces de Pro­mis Juré ou encore les pas­teis de nata de Dona Bica.

Main­te­nant que vous avez bien l’eau à la bouche et le gosier sec, ne reste plus qu’à vous blo­quer le week-end (voire la semaine) et d’al­ler cho­per vos places pour le Grand Final. Ça se passe par ici sur la billet­te­rie en ligne et les prix sont aus­si doux que des fleurs de hou­blon pour l’ins­tant (7€ en ear­ly bird) alors ne tar­dez pas.