Lille est la 12e ville étudiante la plus accueillante de France

Dans La Fac, Lille

©Damien TROY

Scroll par là

Pho­to ©Damien Troy

Chaque année, l’É­tu­diant fait son top des villes étu­diantes les plus accueillantes de France. Pour éta­blir ce clas­se­ment, le site se base sur une quin­zaine de cri­tères. Cette année, Lille se classe à la dou­zième place. C’est un poil moins bon que l’an­née der­nière.

Oui, d’ac­cord, on a per­du deux places par rap­port à l’an­née der­nière, mais ne dra­ma­ti­sons pas. Être 12e sur 44, c’est pas si mal. Déjà parce qu’en 2017 on était 13e et en 2016, 16e. Donc on a déjà été plus bas et on est remon­té dans le clas­se­ment en 2018, plus fort que jaja’. On sait bien qu’on fini­ra par être sur le podium, ce n’est qu’une ques­tion de temps. #Chau­vins

Pour faire son fameux clas­se­ment, l’É­tu­diant se base sur une quin­zaine de cri­tères regrou­pés dans cinq grandes caté­go­ries : l’at­trac­ti­vi­té, la for­ma­tion, la vie étu­diante, le cadre de vie et l’emploi. Guess what ? On est très bon en vie étu­diante (4e de cette caté­go­rie là, notre meilleur score), parce qu’on a plein d’i­ni­tia­tives locales et d’offres cultu­relles chouet­tos pour les étu­diants. On n’est pas mal non plus en emploi, avec des offres et un bon dyna­misme dans l’ag­glo­mé­ra­tion. On a même eu un 10/10 dans l’offre de for­ma­tion “pré­pas et grandes écoles”, parce que Lille regorge d’é­coles répu­tées #Bel­le­Gosse.

Par contre, en cadre de vie, on prend (un peu) cher et on est plu­tôt en bas du clas­se­ment. Vrai­ment très en bas en fait, puis­qu’on est à la 39e place. Mais il y a un des cri­tères pour lequel on ne peut pas faire grand chose : l’en­so­leille­ment. C’est la faute de la pluie, qui nous fait perdre tous nos points, la vilaine. Nous, de mau­vaise foi ? Jamais.

Après, c’est vrai, on l’ad­met, on pour­rait gagner quelques points sup­plé­men­taires (et donc des places dans le clas­se­ment) avec un meilleur taux de réus­site en licence, plus d’é­tu­diants dans le troi­sième cycle, une meilleure offre de trans­ports en com­muns ou encore des loge­ments étu­diants un poil moins cher et plus nom­breux.

Allez on y croit. On a plus qu’à tra­vailler sur nos points faibles pour rat­tra­per nos adver­saires directs : Aix-Mar­seille (11e), Angers (10e), Bor­deaux (9e) et Paris (8e), avec qui on est vrai­ment en com­pét’. On va faire notre max pour remon­ter dans le top 3, mais c’est vrai que face à Tou­louse (1e), Lyon (2e) et Mont­pel­lier (3e), où l’en­so­leille­ment est moins rare que chez nous, c’est pas vrai­ment gagné. Mais l’im­por­tant, c’est d’y croire.

Pour retrou­ver la métho­do­lo­gie de l’Etudiant, c’est ici et pour le clas­se­ment géné­ral c’est par .