Lille est la 12e ville étudiante la plus accueillante de France

Dans La Fac, Lille

©Damien TROY

Scroll par là

Photo ©Damien Troy

Chaque année, l’Étudiant fait son top des villes étudiantes les plus accueillantes de France. Pour établir ce classement, le site se base sur une quinzaine de critères. Cette année, Lille se classe à la douzième place. C’est un poil moins bon que l’année dernière.

Oui, d’accord, on a perdu deux places par rapport à l’année dernière, mais ne dramatisons pas. Être 12e sur 44, c’est pas si mal. Déjà parce qu’en 2017 on était 13e et en 2016, 16e. Donc on a déjà été plus bas et on est remonté dans le classement en 2018, plus fort que jaja’. On sait bien qu’on finira par être sur le podium, ce n’est qu’une question de temps. #Chauvins

Pour faire son fameux classement, l’Étudiant se base sur une quinzaine de critères regroupés dans cinq grandes catégories : l’attractivité, la formation, la vie étudiante, le cadre de vie et l’emploi. Guess what ? On est très bon en vie étudiante (4e de cette catégorie là, notre meilleur score), parce qu’on a plein d’initiatives locales et d’offres culturelles chouettos pour les étudiants. On n’est pas mal non plus en emploi, avec des offres et un bon dynamisme dans l’agglomération. On a même eu un 10/10 dans l’offre de formation “prépas et grandes écoles”, parce que Lille regorge d’écoles réputées #BelleGosse.

Par contre, en cadre de vie, on prend (un peu) cher et on est plutôt en bas du classement. Vraiment très en bas en fait, puisqu’on est à la 39e place. Mais il y a un des critères pour lequel on ne peut pas faire grand chose : l’ensoleillement. C’est la faute de la pluie, qui nous fait perdre tous nos points, la vilaine. Nous, de mauvaise foi ? Jamais.

Après, c’est vrai, on l’admet, on pourrait gagner quelques points supplémentaires (et donc des places dans le classement) avec un meilleur taux de réussite en licence, plus d’étudiants dans le troisième cycle, une meilleure offre de transports en communs ou encore des logements étudiants un poil moins cher et plus nombreux.

Allez on y croit. On a plus qu’à travailler sur nos points faibles pour rattraper nos adversaires directs : Aix-Marseille (11e), Angers (10e), Bordeaux (9e) et Paris (8e), avec qui on est vraiment en compét’. On va faire notre max pour remonter dans le top 3, mais c’est vrai que face à Toulouse (1e), Lyon (2e) et Montpellier (3e), où l’ensoleillement est moins rare que chez nous, c’est pas vraiment gagné. Mais l’important, c’est d’y croire.

Pour retrouver la méthodologie de l’Etudiant, c’est ici et pour le classement général c’est par .