Jeudi, les ConstructivESS organisent un apéro à Saint-So pour parler économie et solidarité

Dans Ch'est bieau, Lille, Money Money Money
Scroll par là

Est-ce qu’on peut faire carrière sans renier ses valeurs humaines ? Si vous vous posez la question, vous trouverez une oreille attentive et d’autres gens comme vous jeudi soir, dans la salle de ciné’ du Bistrot Saint-So. C’est là que les rencontres ConstructivESS feront apéro.

Combiner économie et engagement social et solidaire, c’est loin d’être une utopie pour beaucoup de Lillois. Il y a ceux qui en rêvent, ceux qui y croient dur comme faire fer et ceux qui en ont fait une réalité. Tout ce beau monde est invité à venir papoter ensemble ce jeudi soir avec la présence de gens comme :

  • Elodie Delannoy, ex-étudiante Master Action Publique Institutions Économie Sociale et Solidaire (Université de Lille), salariée chez Citiz.
  • Josepha Hollville, chargée de mission pour l‘association Interphaz.
  • Christian Mahieu, chargé de recherche au CNRS (CR1) au sein du LEM (Lille Economie & Management) ; secrétaire général de la ChairESS.
  • François Blat, coordinateur du collectif “Les parasites“. 

Ça s’adresse aux citoyens qui ont envie de se bouger et donner du sens à leur vie, explique Laurent Courouble (lui même co-porteur de projets en économie solidaire) qui va animer cet apéro-discussion.

Conjuguer économie avec engagement social et solidaire : une utopie très réaliste-Ouverture Jeudi 7 novembre des…

Publiée par Les constructivess sur Jeudi 31 octobre 2019

Attention, ce n’est pas une conférence, précise-t-il. On n’est pas là pour dire : regardez ce qu’untel a réussi à faire, voyez comme c’est génial.” Pour lui, ce serait aussi productif que de montrer un match de Federer et de dire : “Regardez comme c’est bien le tennis, vous devriez faire pareil“.

Apéro, débats et écoute

Non, le but ici est de “lancer une affirmation clivante, de laisser les gens s’exprimer et argumenter pour ensuite nourrir des envies“. Ils servent à quoi alors les invités ? A apporter de l’eau au moulin de la discussion en apportant ce qu’eux ont appris de leur propre expérience. Pour reprendre la métaphore du tennis de Laurent, “ce ne seront pas des Federer mais votre grand- frère ou votre grand-sœur qui a juste deux ans d’expérience de plus que vous en tennis“.

Après avoir échangé pendant un peu moins d’une heure tous ensemble, l’apéro entrera dans sa “phase prospective”. Ne faites pas les gros yeux, on va tout vous expliquer : ça veut simplement dire que vous allez dégainer votre smartphone pour partager vos idées d’actions à mener, votre avis ou votre projet via un questionnaire en ligne. Vous verrez les résultats ensemble et en direct.

Pour quoi faire ? “C’est un bon moyen de se faire rencontrer les gens ou de confronter les points de vue sur ce qui pourrait se faire concrètement, répond Laurent. Et surtout, je suis convaincu que parfois deux problèmes peuvent donner une solution.

Tout pour donner un débat fécond en somme. Si ça vous tente, sachez que c’est un apéro (oui il y a un petit pot) et que c’est gratuit. La salle peut accueillir environ 200 personnes et on vous conseille quand même de réserver ici.

Ça se passe donc ce jeudi 7 novembre, à partir de 18 heures dans la salle du Bistrot Saint-So (derrière la scène). On vous file aussi l’event Facebook et la page des ConstructivESS où ils parlent de leurs autres events de la semaine.