Jeudi, les ConstructivESS organisent un apéro à Saint-So pour parler économie et solidarité

Dans Ch'est bieau, Lille, Money Money Money
Scroll par là

Est-ce qu’on peut faire car­rière sans renier ses valeurs humaines ? Si vous vous posez la ques­tion, vous trou­ve­rez une oreille atten­tive et d’autres gens comme vous jeu­di soir, dans la salle de ciné’ du Bis­trot Saint-So. C’est là que les ren­contres Construc­ti­vESS feront apé­ro.

Com­bi­ner éco­no­mie et enga­ge­ment social et soli­daire, c’est loin d’être une uto­pie pour beau­coup de Lil­lois. Il y a ceux qui en rêvent, ceux qui y croient dur comme faire fer et ceux qui en ont fait une réa­li­té. Tout ce beau monde est invi­té à venir papo­ter ensemble ce jeu­di soir avec la pré­sence de gens comme :

  • Elo­die Delan­noy, ex-étu­diante Mas­ter Action Publique Ins­ti­tu­tions Éco­no­mie Sociale et Soli­daire (Uni­ver­si­té de Lille), sala­riée chez Citiz.
  • Jose­pha Holl­ville, char­gée de mis­sion pour l’as­so­cia­tion Inter­phaz.
  • Chris­tian Mahieu, char­gé de recherche au CNRS (CR1) au sein du LEM (Lille Eco­no­mie & Mana­ge­ment) ; secré­taire géné­ral de la Chai­rESS.
  • Fran­çois Blat, coor­di­na­teur du col­lec­tif “Les para­sites”. 

Ça s’a­dresse aux citoyens qui ont envie de se bou­ger et don­ner du sens à leur vie, explique Laurent Cou­rouble (lui même co-por­teur de pro­jets en éco­no­mie soli­daire) qui va ani­mer cet apé­ro-dis­cus­sion.

Conju­guer éco­no­mie avec enga­ge­ment social et soli­daire : une uto­pie très réa­liste-Ouver­ture Jeu­di 7 novembre des…

Publiée par Les construc­ti­vess sur Jeu­di 31 octobre 2019

Atten­tion, ce n’est pas une confé­rence, pré­cise-t-il. On n’est pas là pour dire : regar­dez ce qu’un­tel a réus­si à faire, voyez comme c’est génial.” Pour lui, ce serait aus­si pro­duc­tif que de mon­trer un match de Fede­rer et de dire : “Regar­dez comme c’est bien le ten­nis, vous devriez faire pareil”.

Apéro, débats et écoute

Non, le but ici est de “lan­cer une affir­ma­tion cli­vante, de lais­ser les gens s’ex­pri­mer et argu­men­ter pour ensuite nour­rir des envies”. Ils servent à quoi alors les invi­tés ? A appor­ter de l’eau au mou­lin de la dis­cus­sion en appor­tant ce qu’eux ont appris de leur propre expé­rience. Pour reprendre la méta­phore du ten­nis de Laurent, “ce ne seront pas des Fede­rer mais votre grand- frère ou votre grand-sœur qui a juste deux ans d’ex­pé­rience de plus que vous en ten­nis”.

Après avoir échan­gé pen­dant un peu moins d’une heure tous ensemble, l’a­pé­ro entre­ra dans sa “phase pros­pec­tive”. Ne faites pas les gros yeux, on va tout vous expli­quer : ça veut sim­ple­ment dire que vous allez dégai­ner votre smart­phone pour par­ta­ger vos idées d’ac­tions à mener, votre avis ou votre pro­jet via un ques­tion­naire en ligne. Vous ver­rez les résul­tats ensemble et en direct.

Pour quoi faire ? “C’est un bon moyen de se faire ren­con­trer les gens ou de confron­ter les points de vue sur ce qui pour­rait se faire concrè­te­ment, répond Laurent. Et sur­tout, je suis convain­cu que par­fois deux pro­blèmes peuvent don­ner une solu­tion.

Tout pour don­ner un débat fécond en somme. Si ça vous tente, sachez que c’est un apé­ro (oui il y a un petit pot) et que c’est gra­tuit. La salle peut accueillir envi­ron 200 per­sonnes et on vous conseille quand même de réser­ver ici.

Ça se passe donc ce jeu­di 7 novembre, à par­tir de 18 heures dans la salle du Bis­trot Saint-So (der­rière la scène). On vous file aus­si l’event Face­book et la page des Construc­ti­vESS où ils parlent de leurs autres events de la semaine.