La préfecture a ordonné la fermeture temporaire du Circus et du Resto Soleil

Dans Fait divers, Lille, Night Night
Scroll par là

Le bar hybride de la rue Hen­ri Kolb n’ac­cueille plus per­sonne depuis le début du mois d’oc­tobre. En cause, une fer­me­ture ordon­née par la pré­fec­ture. Réou­ver­ture pré­vue le 6 décembre à minuit.

Update du 7 novembre 2019 : Après la publi­ca­tion de notre article, nous avons appris que le Res­to Soleil était, lui aus­si, sous le coup d’une fer­me­ture tem­po­raire de trois mois depuis le début du mois d’oc­tobre. Nous avons éga­le­ment pu échan­ger avec Sébas­tien Baert, le gérant du Cir­cus, qui nous a pré­ci­sé que la fer­me­ture admi­nis­tra­tive était liée à des plaintes des voi­sins dues à des nui­sances sonores et à des horaires de fer­me­ture un peu dépas­sés pour que “le bar puisse sur­vive”.

C’est une malé­dic­tion qui semble s’a­battre sur les bars de la rue Hen­ri Kolb. Après la fer­me­ture admi­nis­tra­tive du Res­to Soleil fin 2014, voi­là que c’est au tour du Cir­cus d’être momen­ta­né­ment à l’ar­rêt.

Le 14 octobre, le Cir­cus a par­ta­gé sur sa page Face­book l’ar­rê­té de la pré­fec­ture du Nord qui lui impose une fer­me­ture admi­nis­tra­tive de deux mois. Pour­quoi ? Ça reste un mys­tère. Dans les com­men­taires, cer­tains évoquent un pro­blème de bruit. Mais nous n’a­vons pas réus­si à joindre les pro­prié­taires pour connaître la cause exacte.

Réou­ver­ture le 6 Décembre à minuit

Publiée par Cir­cus Lille sur Lun­di 14 octobre 2019

Une chose est sûre, le bar/cantine/spectacle/discothèque de Wazemmes ne se laisse pas abattre. Il a déjà annon­cé sa réou­ver­ture. Ren­dez-vous le 6 décembre à minuit pour une nou­velle fies­ta endia­blée.

Com­ment ça ??? Les jams rue Hen­ri Kolb ne s’arrêteront pas ?? Et oui, on prend la relève du Cir­cus (force et cou­rage à…

Publiée par Res­to Soleil Le Vizi­teur sur Lun­di 14 octobre 2019

En atten­dant, le Res­to Soleil, qui a rou­vert ses portes en mars der­nier, “prend la relève du Cir­cus” à qui il sou­haite “force et cou­rage”. Les mer­cre­dis soirs, les Jams auront désor­mais lieu au Res­to So’, “pour tous les jam­meurs qui ont soif de musique et qui ont les doigts qui titillent”.