Deux nouvelles lignes de bus vont tester la descente à la demande après 22 heures

Dans Lille, Transport, Voyage Voyage
Scroll par là

Après la ligne 10 cet été, c’est au tour des lignes 12 et 14 tester l’arrêt à la demande. Il permet aux personnes seules ou accompagnées d’un mineur de descendre au plus près de leur destination, entre deux arrêts de bus.

Prendre le bus la nuit, quand on est seul.e, ce n’est pas toujours très agréable. Parfois, la peur de se faire harceler ou agresser est si grande que l’on préfère prendre sa voiture pour se déplacer dans la métropole. Ce qui n’est ni très écologique, ni très pratique. Pour réduire le temps de trajet jusqu’à sa destination, Ilévia a décidé d’instaurer l’arrêt à la demande sur les lignes de bus 10, 12 et 14 et ce, dès ce lundi soir, 22 heures.

En fait, le dispositif était testé depuis l’été sur la ligne 10, qui relie la gare Lille-Flandres à l’arrêt CHU-Oscar-Lambret. Même si on n’a pas de chiffres officiels, l’essai a visiblement été concluant puisqu’Ilévia a décidé d’étendre l’arrêt à la demande à

Mode d’emploi

Concrétement, pour pouvoir profiter du service d’arrêt à la demande, il faut :

  • emprunter les lignes 10, 12 ou 14 du bus après 22 heures
  • être seul.e ou accompagné.e d’un mineur
  • en faire la demande au chauffeur du bus au moins un arrêt avant l’arrêt souhaité

Si ces trois conditions sont réunies, le chauffeur étudie ensuite le lieu que vous avez demandé pour l’arrêt. Genre, si vous lui demandez de vous arrêter dans un rond-point, of course, il dira non, ce qui est logique. Par contre, si vous lui demandez un endroit qui ne présente pas de danger, il vous y arrêtera dans les conditions les plus safe possibles.

Cette expérimentation, qui devrait durer jusque avril 2020. Mais, le but c’est d’aller plus loin et de généraliser, progressivement le service : “Le but, c’est qu’à terme, tout le réseau de bus puisse proposer l’arrêt à la demande“, explique Gilles Fargier, directeur général d’Ilévia.