L’ISCOM challenge ses étudiants pour monter les campagnes de com’ de vrais clients

Dans Article Sponsorisé, La Fac, Lille, WorkWorkWork
Scroll par là

Article sponsorisé @ISCOM

À l’école, la théorie c’est super important. Mais passer à la pratique avant d’en sortir est quand même un atout non-négligeable. Certaines écoles, comme l’ISCOM, proposent par exemple à leurs étudiants de bosser avec de vraies entreprises sur de vrais plans com’.

On est lundi à l’ISCOM et dans l’amphi principal, c’est jour de brief. Une entreprise est là pour présenter sa problématique com’ à des étudiants de 3e, 4e ou 5e année. Et la boîte n’est clairement pas là pour leur faire plaisir ou enfiler des perles : elle est là pour les challenger.

Car cette entreprise est bien réelle, tout comme son besoin en com’, que ce soit le rajeunissement de sa marque, sa visibilité en ligne ou un besoin particulier en audiences. Répartis en groupes, les élèves de l’ISCOM vont devoir monter leur mini-agence de communication le temps du challenge.

Comme les pros, ils seront en concurrence avec les autres mini-agences de l’école et vont devoir monter toute une stratégie et un plan de communication pour répondre le plus justement possible aux besoins du client avec qui ils signent un accord de confidentialité (preuve ultime qu’on est pas là pour enfiler des perles).

Et les clients ne sont pas n’importe qui : les étudiants bossent par exemple pour Kispta, Air France, le célèbre Sziget Festival ou encore l’ONGI Greenpeace. Pour le dernier, ce sont ceux de troisième année qui s’y sont collés.

Prêt, feu, brainstormez !

Après le brief du matin, go direct brainstormer en groupe où chacun a sa spécialité :

Après, il faut enchaîner avec la stratégie, le plan de com’, les visuels, la présentation… Le tout en cinq jours top chrono. Pour les aider dans leur mission, les coachs de l’école viennent faire des points avec eux tous les jours. Et à la fin, c’est comme à Koh-Lanta : il n’en restera qu’un.

Chaque coach désigne le groupe qu’il envoie sur les poteaux sur scène le vendredi aprèm, devant les clients, les autres coachs et les autres étudiants, pour présenter son projet. Et gagner la compèt’.

Le client est content car il repart avec une réponse à sa problématique de com’, et les étudiants ont une expérience en plus à rajouter sur leur C.V., c’est ce qu’on appelle du win-win.

Si vous êtes intéressés par ces challenges, on vous invite à vous rendre le 7 décembre à l’ISCOM, où les portes vous seront grandes ouvertes entre 10 heures et 17 heures. Vous pourrez en discuter avec les élèves et l’équipe pédagogique. Et sachez, si vous êtes déjà en études supérieures, que l’école propose des admissions en bac +3, +4 et +5.

Et il y a plein d’autres informations sur le site de l’ISCOM qui a aussi une page Facebook.

Article sponsorisé @ISCOM