La billetterie du Dour Festival est ouverte et ça promet pour l’édition 2020

Dans Festival, Music in my ears

© Rakicevic Nenad

Scroll par là

On n’a plus besoin de vous le pré­sen­ter. Le Dour Fes­ti­val c’est quand même une des réfé­rences en matière de fes­toche coolos où on passe un très bon moment. Et bien réjouis­sez-vous, parce qu’il vient de balan­cer ses pre­miers noms, et la billet­te­rie est offi­ciel­le­ment ouverte.

Vous faites quoi du 15 au 19 juillet 2020 ? Rien ? Alors go au Dour Fes­ti­val. Les orga­ni­sa­teurs viennent d’an­non­cer les pre­miers noms, et ça envoie déjà du pâté. Déjà, la pre­mière tête d’af­fiche dévoi­lée, c’est Angèle, qui sera de retour le same­di 18. Ce sera sa seule date en fes­toche en 2020 chez nos voi­sins les Belges et c’est aus­si la pre­mière fois qu’une “artiste belge fran­co­phone est tête d’af­fiche du plus grand fes­ti­val belge fran­co­phone”, explique l’or­ga’ du fes­ti­val.

Angèle ne sera pas seule pour cette 32e édi­tion du mythique Dour Fes­ti­val. Elle sera accom­pa­gnée d’A$AP Rocky, qui était déjà pro­gram­mé l’an­née der­nière mais qui avait été obli­gé d’an­nu­ler sa venue après son incar­cé­ra­tion en Suède. Du coup, cette fois c’est la bonne, il vien­dra faire du bien à vos oreilles le same­di 18. Le même jour, le duo fran­çais Dir­ty­pho­nics spé­cia­liste du drum’n’­bass remet­tra éga­le­ment le cou­vert pour la troi­sième fois au Fes­ti­val.

On sait aus­si que Floa­ting Points sera là le dimanche 19 et que le ven­dre­di 16, on assis­te­ra à un show d’Yves Tumor. Voi­là, ce sont les seuls noms qu’on connaît pour l’ins­tant, mais pas de panique, géné­ra­le­ment près de 200 artistes se pro­duisent au Dour. Il n’y a plus qu’à attendre que l’or­ga’ dévoile au compte-gouttes les pro­chains noms.

Deux nouvelles scènes

Mais cette année, comme d’hab, ça va envoyer du lourd et même plus encore. L’an­née der­nière, il y avait sept scènes. Cette année, on passe à neuf, grâce à La Chauf­fe­rie, dédiée à la musique élec­tro et le Garage, le temple de la gui­tare. Bref, tout le monde peut s’y retrou­ver, quoi. Peut-être qu’a­vec ces deux p’tites nou­velles, le fes­toche arri­ve­ra à battre son record de fré­quen­ta­tions de 201 où 251 000 per­sonnes, rien que ça, sont venues bou­ger leur boule à Dour.

Si vous êtes déjà chauds bouillants, la billet­te­rie est déjà ouverte en mode Ear­ly Bird. Donc si vous vou­lez payer un poil moins cher, ben c’est main­te­nant ou jamais jus­qu’au 23 jan­vier 2020. Comp­tez 65€ la jour­née, ou 160€ les cinq jours et le cam­ping. On espère que vous avez été sage cette année, his­toire de pou­voir rajou­ter ça à votre wish­list de Noël.

Comme le Dour Fes­ti­val aime bien lâcher ses noms au compte-goutte, on vous conseille de les suivre sur Face­book et Twit­ter pour ne rien lou­per de la prog’. Ils ont aus­si un site inter­net pour réser­ver vos billets et pour répondre à toutes les ques­tions pas bêtes que vous pour­riez vous poser.