C’est voté : pendant les pics de pollution, les TER seront gratuits en cas de circulation différenciée

Dans C'est green, Lille, Transport
Scroll par là

Xavier Bertrand, le président de la région Hauts-de-France l’avait annoncé en octobre. C’est maintenant officiel. Lorsque le préfet déclenchera la circulation différenciée à cause des pics de pollution, le TER sera gratuit au départ et à destination des zones concernées.

Pas plus tard que la semaine dernière, on a encore connu des pics de pollution dans la métropole lilloise. Alors, pour vous encourager à délaisser un peu plus votre bolide, les élus de la région Hauts-de-France ont voté jeudi 13 décembre une délibération qui vise à rendre gratuit le TER lorsque le préfet de région déclenchera la circulation différenciée, et ce dès le 1er janvier.

Très concrètement, comment ça va se passer ? “Dès que le préfet décidera de prendre l’arrêté de circulation différenciée, la région publiera un communiqué de presse pour appliquer le titre environnement dans les transports interurbains, a expliqué lors du conseil régional Franck Dhersin, le vice-président en charge des transports. Dans le même temps, la SNCF va annoncer sur ses canaux de diffusion la gratuité des TER au départ ou à destination des zones concernées par la circulation différenciée.”

Pas besoin de billet

En l’occurence, soit la MEL, soit l’Île-de-France. Pourquoi l’Île-de-France vous demandez-vous sûrement ? Eh bien parce que nos voisins de l’ex-Picardie ont des TER au départ ou à destination de cette contrée, à qui il arrive d’être bien polluée aussi. “La SNCF fournira la liste exhaustive des trains concernés par cette gratuité“, précise Franck Dhersin. Donc, il y a de grandes chances que ce soit gratos pour vous, si votre train part ou arrive de la métropole lilloise et/ou de l’Île-de-France un jour de circulation différenciée.

Ces jours-là, même pas besoin de titre de transport. Vous pouvez rentrer dans le train comme ça, tranquilou bilou : “Sur ces trains qui entrent ou qui sortent des zones polluées, les usagers occasionnels comme abonnés pourront monter sans titre de transport. Les abonnés se verront remboursés par la SNCF au pro rata du nombre de jours concernés.” Comme ça, tout le monde est gagnant. Les usagers d’une fois comme les abonnés qui payent tous les mois.

On vous rappelle que la MEL a aussi voté en octobre la gratuité des transports en commun dans la métropole lilloise dans les mêmes circonstances.