Maker Faire Lille recherche des créateurs pour sa nouvelle édition

Dans Festival, Lille
Scroll par là

Le fes­ti­val d’in­ven­tions tota­le­ment zin­zins revient au prin­temps pour sa qua­trième édi­tion lil­loise et est déjà à la recherche de créa­teurs, inno­va­teurs, artistes ou encore bri­co­leurs du dimanche. Si vous êtes libres du 2 au 5 avril 2020 et que vous avez des idées à la Mac­Gy­ver, go go gad­ge­to can­di­da­tez.

Pour ceux qui auraient oublié (ou qui n’en ont pas encore enten­du par­ler), Maker Faire, c’est en gros une bande de gens un peu déjan­tés mais sur­tout pas­sion­nés qui se ren­contrent, pré­sentent leurs pro­jets et pro­posent des ate­liers. Qu’ils soient ama­teurs ou pro­fes­sion­nels, les makers par­tagent leur envie de créer, de réin­ven­ter, de détour­ner ou de subli­mer des objets en mode éco­no­mie cir­cu­laire et déve­lop­pe­ment durable.

Par­ti­ci­per à Maker Faire, c’est donc un bon moyen de se créer des contacts — ou juste de ren­con­trer des gens sym­pas. “On accepte tout le monde, au sens large : de celui qui invente des trucs de dingue dans son garage aux start-ups,” explique Ber­trand Bau­dry. Lui, c’est le cura­teur de Maker Faire France : il reçoit toutes les can­di­da­tures et s’oc­cupe de la sélec­tion et de la pro­gram­ma­tion. “On essaye d’a­voir un éven­tail le plus repré­sen­ta­tif pos­sible du ‘Faire’ et de ses dis­ci­plines, comme les fabri­ca­tions manuelles ou numé­riques avec les impri­mantes 3D. On ne fait pas de juge­ment de valeur, mais on iden­ti­fie les pro­jets qui seraient les plus inté­res­sants à pré­sen­ter.

Parade Saint-So

Pour cette nou­velle édi­tion, Maker Faire Lille démé­nage à Saint-So. “On pour­ra accueillir plus de makers et plus de public, se réjouit-il. Sur­tout, on pour­ra faire des ins­tal­la­tions monu­men­tales en exté­rieur et orga­ni­ser une parade le dimanche. Tous les objets rou­lants non-iden­ti­fiés sont les bien­ve­nus.” L’é­vé­ne­ment pas­se­ra à genre 600 makers sur trois jours pour 150 stands.

Contrai­re­ment à d’autres évé­ne­ments, nos stands sont tota­le­ment gra­tuits,” pré­cise Ber­trand. Vous n’a­vez donc aucune excuse pour ne pas pré­sen­ter votre can­di­da­ture - les ins­crip­tions sont ouvertes jus­qu’au 12 jan­vier. “Qui ne tente rien n’a rien ! On ne perd rien à pos­tu­ler.

Ne vous inquié­tez pas, chers étu­diants, vous n’a­vez pas été oubliés. Le ven­dre­di est une jour­née dédiée à l’é­du­ca­tion où vous n’au­rez qu’à pré­sen­ter votre carte étu­diante pour ren­trer.

Au cas où vous l’au­riez lou­pé, voi­là le lien pour le for­mu­laire d’ins­crip­tion. Si vous vou­lez plus d’in­fos sur le mou­ve­ment Maker Faire, c’est par ici.