Nouvelles aides, jobs, stages… Les annonces de la Région pour aider les jeunes en 2020

Dans La Fac, Money Money Money, Politique
Scroll par là

La région Hauts-de-France a voté son bud­get pour 2020. Et pour com­men­cer cette nou­velle décen­nie bien comme il faut, elle n’a pas lais­sé les jeunes dans un coin. On vous liste les annonces qui pour­raient concer­ner votre vie de jeune adulte.

  • La Région déli­vre­ra des conven­tions de stage

Vous avez envie de faire un stage mais vous venez de finir vos études ? Ou alors vous êtes entre deux for­ma­tions et vous vou­lez en faire un pour trou­ver votre voie ? Pas tou­jours évident d’ob­te­nir une conven­tion. Sachez que dès 2020, la Région déli­vre­ra des conven­tions de stage itself. Pas que pour des stages chez elle, bien enten­du. Si vous vou­lez aller vous confron­ter à la réa­li­té du métier dans la boîte du coin mais que vous n’a­vez pas de conven­tion, ça marche aus­si. Il faut juste que votre stage se déroule dans la région.

  • Pro­ch’o­rien­ta­tion, le site pour s’o­rien­ter et trou­ver du taff

Pro­ch’o­rien­ta­tion, c’est le site lan­cé par la Région dédié à l’o­rien­ta­tion (no kid­ding). Dès avril 2020, il sera com­plè­te­ment opé­ra­tion­nel et pro­po­se­ra une bourse aux stages et aux jobs d’é­té. Comme ça, toutes les entre­prises du coin pour­ront pro­po­ser leurs offres et ren­trer en contact faci­le­ment avec les jeunes qui cherchent à se for­mer ou un petit job pour se faire du flouze l’é­té.

  • Plus de sous pour les plus modestes

Dès la ren­trée uni­ver­si­taire de 2020, la Région don­ne­ra des nou­velles mini-bourses aux étu­diants les plus modestes : “Entre le loge­ment hors du domi­cile paren­tal, la res­tau­ra­tion, les trans­ports… Avoir des enfants en études supé­rieures ou en appren­tis­sage peut engen­drer des frais très impor­tants”, a sou­li­gné Xavier Ber­trand en conf’ de presse. Les familles dont l’en­fant vit hors du loge­ment fami­lial pour­ront rece­voir une aide de 400 euros, sous forme de dix ver­se­ments de 40 euros.

Ça marche aus­si pour les étu­diants qui ont déjà une bourse du Crous ou un job à côté de leurs études, sous condi­tions de reve­nus pour les parents : deux SMIC pour un parent seul et trois SMIC dans un foyer, comme pour les autres aides régio­nales. Selon Xavier Ber­trand, “au moins 10 000 familles” pour­raient être concer­nées.

Cette mini-bourse a pour voca­tion d’être péren­ni­sée. Le pré­sident de région aime­rait, à la ren­trée 2021, pour­suivre la mesure et octroyer une bourse de 200€ sur dix mois pour les étu­diants qui ren­tre­ront en deuxième année. Ah et, obvious­ly, il faut aus­si que vos parents habitent dans les Hauts-de-France, sinon, vous ne pou­vez pas béné­fi­cier de cette aide.

  • Des repas pour les gens en galère

En Picar­die, depuis de nom­breuses années, un dis­po­si­tif per­met de finan­cer “jus­qu’à 100 repas pour les étu­diants les plus dému­nis”. Dès la ren­trée 2020, il sera éten­du à l’ex-Nord-Pas-de-Calais. Les condi­tions doivent encore être fixées, on vous tient au cou­rant quand on en sait plus.