Un nouveau drive piéton de produits locaux s’est installé dans le Vieux-Lille

Dans C'est green, Food Porn, Lille
Scroll par là

Il y a du nou­veau rue Basse. Au numé­ro 46, Gré­goire, un jeune entre­pre­neur de 21 ans y a ins­tal­lé Pacte, son drive pié­ton qui ne pro­pose que des pro­duits locaux, ache­mi­nés en camion­nette élec­trique. Du bon cir­cuit-court comme on les aime.

Les livrai­sons de pro­duits locaux chez soi ou dans des points relais, on connais­sait (cou­cou Mes voi­sins Pro­duc­teurs). Mais un drive pié­ton 100% local, qui plus est dans le Vieux-Lille, ça n’exis­tait pas encore. En terme de fonc­tion­ne­ment, ce n’est pas bien com­pli­qué : c’est un drive comme ceux qu’ont les grandes chaînes des super­mar­chés. Vous allez sur inter­net, vous faites votre com­mande et vous venez la récu­pé­rer le len­de­main. A la seule dif­fé­rence, qu’il n’y aura que du local chez Gré­goire, le jeune créa­teur de ce nou­veau drive pié­ton.

En fait pour lui, cette aven­ture a démar­ré d’une prise de conscience après l’ar­rêt de ses études de com­merce : “Je sui­vais “On est prêt” sur Ins­ta, j’ai­mais leurs valeurs. Je me suis ren­du compte que dans le Vieux-Lille, trou­ver des pro­duits locaux, c’é­tait galère, alors j’ai eu envie de trou­ver une solu­tion, raconte Gré­goire. Alors j’ai repris ce qui marche, ce que les gens aiment : la faci­li­té, le gain de temps en rajou­tant des pro­duits locaux.”

Ça, c’est Gré­goire, le jeune entre­pre­neur à la tête de Pacte.

Ici, je ne vends que des pro­duits de petits pro­duc­teurs régio­naux. Pour les fruits et légumes, ils sont culti­vés dans un rayon de moins de 30 kilo­mètres d’i­ci, à Ave­lin et à Sailly-lez-Lan­noy. C’est un cir­cuit ultra-court, explique Gré­goire. Je vais cher­cher tous les jours les pro­duits frais à l’aide d’une camion­nette élec­trique.

En plus de ça, le jeune entre­pre­neur veut pro­po­ser des pro­duits qui res­pectent au max’ la pla­nète : pas de plas­tique, pas de gas­pillage, de l’éner­gie propre : “Je ne veux pas de sur­pro­duc­tion. Je ne vais récu­pé­rer chez les pro­duc­teurs que ce que je vends, ça évite le gas­pillage. J’en­cou­rage les gens à venir avec leurs propres sacs, mais pour ceux qui ne le feraient pas, je pro­pose des sacs en papier kraft recy­clables.”

Des produits d’min coin

En plus des fruits et légumes frais, de sai­son, issus de l’a­gri­cul­ture rai­son­née ou bio, pro­po­sé chez Pacte, il y a aus­si des pro­duits secs, qu’on peut venir ache­ter direc­te­ment en maga­sin (ou sur inter­net, avec vos autres courses, évi­dem­ment), tou­jours issus de pro­duc­teurs du coin.

Par exemple, on peut retrou­ver la bière de chez La Gueule De, bras­sée à Tem­pleuve, de la confi­ture, qui vient de Nort­kerque, de la limo­nade La Gosse, pro­duite à Lié­vin, ou encore des soupes, des potages, du miel, du cidre, du thé de chez Mys­te­ry Tea, trans­for­mé à Cam­phin-en-Carem­bault et du café de chez Le Fou du Grain, trans­for­mé lui à Ques­noy-sur-Deûle.

Par contre, chez Pacte, vous ne trou­ve­rez pas de viande, déjà parce que Gré­goire est flexi­ta­rien, et aus­si parce que “c’est dur de contrô­ler les éle­veurs de viande, je n’ai pas envie de me trom­per.” Pour savoir à chaque fois d’où viennent les pro­duits, le boss envi­sage d’ins­tal­ler des petits pan­neaux en bois, qui indi­que­ront la pro­ve­nance des pro­duits, pour plus de trans­pa­rence et de tra­ça­bi­li­té. “Le nom de Pacte vient du fait que c’est un deal entre le pro­duc­teur, le consom­ma­teur et moi. Je veux être 100% trans­pa­rent sur les pro­duits et la manière dont ils sont culti­vés,” conclut Gré­goire.

Du coup, si vous avez envie de pré­pa­rer votre apé­ro avec des pro­duits de chez nous, vous pou­vez dès à pré­sent aller sur le site de Pacte pour faire vos emplettes, livrées le len­de­main. Le maga­sin est ouvert de 10h30 à 20 heures non-stop, du lun­di au same­di. Vous pou­vez aus­si suivre les aven­tures de la bou­tique sur Face­book.