Fans du CAC 40 : la 7e cérémonie des Doigts d’Or s’invite au Sébastopol la semaine prochaine

Dans Culturons-nous, Lille, WTF

@ Name-Art photgraphy

Scroll par là

Besoin de rire du capi­ta­lisme ? Mieux que les Gol­den Globes, à Lille, on a les Doigts d’Or, la céré­mo­nie déjan­tée qui remet les Oscars du Capi­ta­lisme 2020 avec une très sérieuse iro­nie. La 7e édi­tion a même pris du galon : elle s’in­vite car­ré­ment au Sébas­to’ le 16 jan­vier pro­chain.

Les Doigts d’Or, c’est la soi­rée ultime pour tous les amou­reux du Medef et du Cac 40. Depuis 2014, cette céré­mo­nie en grandes pompes à talon­nettes remet des prix iro­niques aux cou­ra­geux ser­vi­teurs zélés du capi­ta­lisme.

Aux manettes de la soi­rée, on retrouve la com­pa­gnie triple A et la très sérieuse Eglise de la Très Sainte Consom­ma­tion. Au début, la céré­mo­nie se fai­sait entre Lil­lois, dans une petite salle du coin. Plus les années pas­saient, plus l’é­vé­ne­ment affi­chait com­plet, plus la salle de l’an­née sui­vante s’a­gran­dis­sait. “Cette année a mar­qué un tour­nant pour les Doigts d’Or : ils sont pas­sés par le fes­ti­val Avi­gnon avec la 6e édi­tion et ça a car­ton­né, explique Fouad qui gère la com’ de la céré­mo­nie. Si bien que la céré­mo­nie va conti­nuer de s’ex­pa­trier et part même en tour­née pour 2020.

La crème du gratin au Sébasto’

Dun­kerque, Amiens mais aus­si Bruxelles, Lyon, Rennes, Nantes… Les Doigts d’Or vont enchaî­ner pas moins de trente dates entre jan­vier et février. Ils vont for­cé­ment démar­rer par Lille, vous l’au­rez com­pris. Mais alors pour le coup, fini les petites salles de quar­tier et cou­cou le Sébas­to­pol !

On ne vous raconte pas com­ment le PAP’40 et le Car­di­nal Triple A ont hâte de fou­ler cette scène. Mais pro­mis, ils n’ont pas encore trop pris la grosse tête. La preuve, ils vont une nou­velle fois par­ta­ger les spot­lights avec de nom­breux invi­tés comme Juan Bran­co, Audrey Ver­non, Tho­mas VDB, Ayme­ric Lom­pret, Simon Fache sans oublier… Emma­nuel Micron et sa Bri­gitte de Gro­land.

Juste le haut du gra­tin en somme. Côté nom­més, vous avez pu remar­quer qu’en ce moment, on a plu­tôt l’embarras du choix. On va donc logi­que­ment retrou­ver Donald Trump, Patrick Bal­ka­ny ou encore Jean-Paul Dele­voye dans la liste de 2020. On vous laisse ima­gi­ner dans quelle(s) catégorie(s) vous allez pou­voir les retrou­ver :

  • Doigt d’Or du meilleure mâle
  • Doigt d’Or de la meilleure réplique
  • Doigt d’Or du meilleur chien de garde
  • Doigt d’Or de l’en­ne­mi public n°1
  • Doigt d’Or du meilleur acteur
  • Extrême Doigt d’Or

Ça pro­met encore de beaux dis­cours tous ces Doigts d’Or à dis­tri­buer. Pour pro­fi­ter de la fête ce 16 jan­vier, il suf­fit d’al­ler cho­per sa place en ligne juste ici. Comme d’ha­bi­tude, il y a une gamme de prix selon votre sta­tut social. Genre c’est moins cher pour les pauvres (12€) mais plus pour ceux qui veulent en pro­fi­ter pour don­ner un peu de sous en sou­tien aux Bal­ka­ny.

N’ou­bliez sur­tout pas votre flouze et votre iro­nie chez vous ce soir là.

On se la refait : la 7e céré­mo­nie des Doigts d’Or, c’est le jeu­di 16 jan­vier au Sébas­to­pol de Lille. Ça démarre à 20 heures et on chope sa place à par­tir de 12€ en ligne. On vous file comme d’hab’ un lien vers l’event Face­book.