Skate Hard to Hell revient en février pour enflammer Grand-Sud

Dans Lille, Sueur

Crédit @ David Descatoire

Scroll par là

Pré­pa­rez-vous à une jour­née de grosse éclate à Lille-Sud. L’é­vé­ne­ment Skate Hard to Hell, orga­ni­sé par l’as­so’ Rol­ler Der­by Lille, est de retour same­di 8 février. Pour sa 7e édi­tion, go voir des matchs éner­vés, des shows, des asso’ et une bonne rol­ler-dis­co des familles. Tou­jours dans une ambiance dis­jonc­tée, queer et fémi­niste bien sûr. Oui, nous aus­si on est pres­sé.

Pour expli­quer vite fait à ceux qui ne connaissent pas encore, le rol­ler der­by, c’est un sport éner­vé sur patins à rou­lettes, avec (majo­ri­tai­re­ment) des meufs prêtes à tout dégom­mer sur leur pas­sage. En plus d’être des badass sur la piste, elles (et ils) ont le sens de la fête. Et ça fait sept ans que l’as­so’ lil­loise de rol­ler rer­by le montre à tra­vers leur évé­ne­ment Skate Hard to Hell qui se tient chaque année au Grand-Sud.

Same­di 8 février, à par­tir de 14 heures, trois de ses équipes, les bien nom­mées Sma­shing Machettes, Mar­quis de Sabre et les Baronnes Von Schlass vont affron­ter trois teams de Namur et Mar­seille. Et pour pimen­ter la com­pét’, les pom­pom boys lil­lois Scrim­mage People, armés de leur mini-short, vous offri­ront deux cho­rés dont une dévoi­lée en exclu.

Des shows all day long

En paral­lèle des matchs, la jour­née est char­gée en shows aus­si sty­lés les uns que les autres. Déjà, l’a­ni­ma­tion est assu­rée par Crys­tal Char­don­nay et Bob­by Grant, deux drag-queens de La House of Jam­bon Beurre, donc pas d’in­quié­tudes à avoir sur l’am­biance géné­rale. Ensuite, de 15h45 à 16h30, l’as­so’ fémi­niste Loud’­Her, qui milite (en par­tie) pour plus de visi­bi­li­té des femmes sur la scène musi­cale actuelle, orga­nise un blind test pour mesu­rer votre culture musi­cale.

Vous pour­rez aus­si décou­vrir trois autres asso­cia­tions mili­tantes : l’É­chap­pée, C’est pas mon Genre et Ren­contres Fémi­nistes. “Il ne faut pas oublier que le rol­ler der­by est un sport enga­gé. On veut mettre en avant des pro­jets en lien avec nos valeurs et nos envies de bous­cu­ler les codes”, explique Emma, membre de Rol­ler Der­by Lille.

À 18h30, ce sera au tour de la cho­rale rock The Mamys & The Papys de chauf­fer la salle à coup d’Ig­gy Pop, Gorillaz, Trust, etc. On vous pré­vient, ce groupe de 28 retrai­tés a de l’éner­gie à revendre. La preuve en image :

À 21h15, ce sera l’heure du show bur­lesque ins­pi­ré de la légen­daire comé­die musi­cale The Rocky Hor­ror Pic­ture Show. Pour l’oc­ca­sion, la maquilleuse bruxel­loise Miss­di­grim se fera un plai­sir de vous faire les maquillages extra­va­gants des per­son­nages, notam­ment the best one : le doc­teur Frank N. Fur­ter. Libre à vous bien sûr de rame­ner votre porte-jar­re­telle, votre cor­set et vos talons aiguilles pour incar­ner le “gen­til tra­ves­ti qui vient de Trans­sexuel, en Tran­syl­va­nie”.

Et pour finir la soi­rée en beau­té, vous pour­rez enfi­ler vos patins (ou ceux four­nis par l’as­so’) pour la rol­ler-dis­co avec la DJ Char­lotte Van Smedt der­rière les pla­tines. On compte sur vous pour des gamelles magis­trales sur la piste.

Ren­dez-vous au Grand-Sud pour la jour­née Skate Hart to Hell de 13h30 à 00h30. Atten­tion, les places sont limi­tés, donc go réser­ver en ligne. Comp­tez 8 euros si vous vou­lez y pas­ser à la jour­née et 5 euros si vous vou­lez juste dan­ser pen­dant la rol­ler-dis­co. Plus d’in­fos sur l’event Face­book.