En février, le Qi Gong s’offre une session nocturne aux Beaux-Arts

Dans Chill, Culturons-nous, Lille
Scroll par là

Le mar­di 4 février, l’a­trium du palais des Beaux-Arts se trans­forme une nou­velle fois en antre du bien-être. Après la médi­ta­tion l’an pas­sé, le musée accueille une soi­rée dédiée au Qi Gong dont les béné­fices seront rever­sés à la Fon­da­tion de Lille.

Certain.e.s ont peut-être déjà expé­ri­men­té ce moment assez inédit qui consiste à pas­ser une soi­rée dans un musée. Celui des Beaux-Arts de Lille adore lais­ser ses portes ouvertes après la nuit tom­bée, pour que son atrium serve à autre chose qu’à attendre ses potes qui n’ont pas ter­mi­né d’ad­mi­rer l’ex­po.

En février, il remet ça avec une séance de Qi Gong. Pour ceux qui n’ont (comme nous) aucune idée de ce qu’est cette pra­tique tra­di­tion­nelle chi­noise, sachez que c’est un art qui mêle pos­tures et mou­ve­ments fluides, res­pi­ra­tions et concen­tra­tion. Un bon moyen de se recon­nec­ter tout en dou­ceur à soi-même.

Marche méditative

Cette soi­rée du 4 février est donc là pour ceux qui ont besoin d’une pause dans leur quo­ti­dien hiver­nal. Tout est pré­vu pour ça. Pas la peine de stres­ser si vous n’a­vez pas de matos : tapis, cous­sins et chaises seront déjà dans l’a­trium et des gens qui s’y connaissent très bien en Qi Gong seront là pour vous ini­tier si vous êtes débu­tant.

© PBALille/ pho­to JM Dau­tel

Vu que vous êtes déjà à l’in­té­rieur du musée, ce serait bête de ne pas en pro­fi­ter pour se faire du bien aux yeux. Après la séance, vous aurez donc droit à une marche médi­ta­tive dans la gale­rie des sculp­tures. De quoi se faire du bien à l’es­prit, au corps et à votre culture.

Le prix pour cette soi­rée, démarre à 10€ mais vous êtes libre de mettre plus. Pour­quoi le feriez vous ? Parce qu’en fait tous les béné­fices seront rever­sés à la Fon­da­tion de Lille. Pour prendre votre place, il suf­fit d’al­ler sur la billet­te­rie en ligne. Il reste quelques dizaines de places à l’heure où on publie cet article, donc on vous conseille de ne pas trop pro­cras­ti­ner. Sur­tout qu’il n’y aura pas de billet­te­rie sur place le 4 février.

On vous laisse tran­quille­ment avec l’event Face­book pour être tenu au jus des actus de la soi­rée, qui démar­re­ra à 19 heures (ouver­ture des portes à 18h30).