La Grand-Place a dévoilé son nouvel habit de lumière

Dans Dans la rue, Lille
Scroll par là

Le centre-ville, c’est quand même l’un des endroits les plus beaux de notre ville, on ne va pas se men­tir. Eh bien il est encore plus mis en valeur une fois la nuit tom­bée depuis ce same­di, avec l’ar­ri­vée du plan lumière dans le sec­teur Grand-Place.

Depuis que le Palais des Beaux-Arts s’est défait de ses écha­fau­dages et qu’il a un nou­veau dis­po­si­tif lumière, avouez qu’il en jette un max une fois la nuit tom­bée. C’est ce que la ville appelle “son plan lumière”. Une opé­ra­tion qui vise à mettre en valeur le patri­moine archi­tec­tu­ral de la ville par des jeux de lumière un peu plus sub­tils qu’actuellement. Et sur­tout moins éner­gi­vore qu’au­jourd’­hui.

Oui parce que le sec­teur de la Grand-Place était bien évi­dem­ment déjà éclai­ré. Mais il était grand temps de chan­ger tout ça : depuis 1990, 27 pro­jec­teurs de forte puis­sance (entre 250 et 1000 watts), ins­tal­lés en haut de cer­tains bâti­ments s’oc­cu­paient de mettre en lumière le sec­teur, pré­cise le site de la ville.

Un peu trop gour­mands en éner­gie et obso­lètes, ils ont été rem­pla­cés par des LED, qui devraient dimi­nuer de 33% la consom­ma­tion d’élec­tri­ci­té sur les sites du sec­teur, à savoir : La Place du Géné­ral-de-Gaulle, la Place du Théâtre, la Vieille Bourse et l’î­lot Beau­re­gard.

Côté ambiance lumi­neuse on part sur une ambiance blanc-doré avec l’ac­cen­tua­tion de cer­tains détails archi­tec­tu­raux sty­lés. Obvious­ly, comme pour le Palais des Beaux-Arts ou l’Hos­pice Com­tesse, il sera pos­sible de chan­ger les cou­leurs lors d’événements par­ti­cu­liers, his­toire d’être rac­cord avec ce qui se passe dans la ville.