Samedi, préparez-vous à vous ambiancer pour la première soirée Rave Club Rijsel

Dans Lille, Music in my ears, Night Night

©Mylène Van Laere

Scroll par là

Si vous aimez la musique élec­tro et que vous ne savez pas encore com­ment occu­per votre same­di soir, pour­quoi ne pas aller faire un tour du côté du Bis­trot Saint-So où le col­lec­tif Rave Club Rij­sel orga­nise sa toute pre­mière soi­rée ?

Rave Club Rij­sel, c’est un tout nou­veau col­lec­tif lil­lois qui va orga­ni­ser des évé­ne­ments musi­caux cen­trés sur la musique élec­tro et en par­ti­cu­lier sur la rave, la tech­no, la frap­core ou le gab­ber. Le col­lec­tif a été lan­cé à la ren­trée par Kévin, Tho­mas et Char­ly : “Notre but, c’est de pro­mou­voir ce style de musiques, en orga­ni­sant des évé­ne­ments d’une cer­taine ampleur”, explique Kévin.

Si vous vous deman­dez d’où vient le nom Rave Club Rij­sel, lais­sez-nous vous expli­quer que ça n’a rien de curieux. Pour ceux qui n’au­raient pas fait néer­lan­dais LV3, Rij­sel (à pro­non­cer Reï­seul), c’est le nom de Lille dans la langue de nos (presque) voi­sins. Tout s’ex­plique.

Back to our music. Pour célé­brer bien comme il faut la pre­mière soi­rée que Rave Club Rij­sel orga­nise, le col­lec­tif enva­hit le Bis­trot de Saint-So pour une soi­rée gra­tuite (comme d’hab au Bis­trot) : “Il va y avoir un rythme effré­né. Tout le monde vient et bouge comme il veut. C’est assez dan­sant. On est sur un mélange d’in­fluences qui plaît autant aux néo­phytes qu’aux puristes de la musique élec­tro”, tease Kévin.

Contenter vos yeux et vos oreilles

Pour vous aider à bou­ger votre popo­tin, le col­lec­tif compte sur quatre artistes et duo :

  • VCL, un artiste qui “mélange les sono­ri­tés Rave actuelles à des sons Ear­ly & Old­school, pour des sets extrê­me­ment intenses et diver­si­fiés
  • Shte­la­meï, un duo com­po­sé de Kévin et Tho­mas (oui, ceux-là même dont on vient de vous par­ler), qui a fait du frap­core, A.K.A. un mélange de rap fran­çais et de Gabber/Techno hard­core, sa spé­cia­li­té.
  • Vano_00, un DJ plu­tôt cen­tré sur la musique Rave, avec plein d’in­fluences dif­fé­rentes.
  • Hatz, du col­lec­tif Para­doxal, spé­cia­liste de la musique indus­trielle.
Map­ping on Pain­tings — OZORA 2019

Map­ping on Enig­ma Geo­me­tricks’ Art­works at Ozo­ra Fes­ti­val offi­cial

Publiée par Gam­ma Del­ta sur Lun­di 6 jan­vier 2020

Et pour accom­pa­gner ce bon son qui va faire du bien à vos oreilles, c’est Gam­ma Del­ta qui s’oc­cu­pe­ra de réga­ler vos mirettes avec un petit map­ping des familles dans le Bis­trot Saint-So. Au pro­gramme ? Des visuels qui “puisent autant leurs sources dans l’obscurité que dans les uni­vers colo­rés et psy­ché­dé­liques. Les formes peuvent être nettes et géo­mé­triques autant qu’organiques et vapo­reuses”, pro­met le col­lec­tif sur l’event Face­book.

Bon du coup, si vous vou­lez en être pour le plai­sir de vos oreilles et de vos yeux, ça se passe au Bis­trot Saint-So de 21 heures à 1 heure ce same­di soir. Comme d’hab, c’est gra­tuit et le Bis­trot n’a pas chan­gé d’a­dresse, il se trouve tou­jours au 17 Bou­le­vard J.-B. Lebas à Lille. On vous laisse l’event Face­book, c’est tou­jours pas mal pra­tique.