Rencontre avec Ofenbach, le duo qui va faire bouger l’Aéronef en février

Dans Lille, Music in my ears

©Dimitri Mosiniak

Scroll par là

Le 22 février, Ofenbach sera chez nous pour un petit concert des familles à l’Aéronef. Pour cette tournée, les musiciens ont misé sur une tournée plus intimiste. Ils nous ont raconté tout ça et ça s’annonce bien sympa.

On n’a plus besoin de vous présenter le groupe Ofenbach. Le groupe français s’est fait connaître à l’international avec “Be Mine“, qui a tout de même dépassé les 114 millions de vues sur YouTube. Le 22 février, vous allez pouvoir bouger vos boules pendant que César et Dorian, les deux potes qui se cachent derrière le duo, joueront leurs titres pop rock électro IRL.

Il n’y a pas de secret pour faire un son qui cartonne, ça dépend de ce que veut le public à un moment précis, explique Dorian. On se rend compte que souvent les titres qui marchent, ce sont ceux où la mélodie reste pas mal en tête et ce sont des titres qu’en général on écoute une fois et qu’on imprègne instantanément.” Comme pour “Be Mine”, où son gimmick de base “reste bien en tête et torture un peu l’esprit“, s’amuse le musicien.

Tournée intimiste

Après avoir fait d’énormes scènes (coucou Tomorrowland), Ofenbach est de retour avec une tournée en plus petit comité. À l’Aéro’, la capacité max’ de la salle est de moins de 2000 personnes : “On avait envie de faire un truc un peu plus intimiste pour cette tournée. C’est parfois même plus stressant que les grosses scènes, parce qu’on peut voir le visage et l’émotion des gens. Mais c’est aussi plus plaisant“, raconte Dorian.

Pour cette première fois dans la salle lilloise, le duo promet “un moment intense” avec des chansons reprises dans leur version acoustique. Première fois dans la salle au-dessus d’Euralille, mais pas dans la région. En 2018, Ofenbach avait fait trembler le Grand stade Pierre-Mauroy pour la deuxième édition du North Summer Festival, dont le duo garde “un très bon souvenir“. Ça commence à dater un peu, alors les deux potes sont “très contents” de revenir dans notre contrée pour voir le public lillois, à qui ils n’ont pas “donné beaucoup de concerts“.

FDVM première partie

Tant qu’ils sont là, César et Dorian en profiteront également pour revoir leurs très bons potes musicos, genre le duo FDVM, originaire de chez nous, avec qui ils ont prévu de passer la soirée, le 22 février. On vous rassure : le duo n’a pas prévu de vous laisser en plan. FDVM (qu’on a vu récemment lors de l’édition winter du Touquet Music beach Festival) assurera la première partie du concert lillois.

La scène électro lilloise est pas mal. FDVM ça marche bien à l’international, Klingande aussi. Il y a pas mal de talents qui viennent de Lille et je pense qu’il y en a pas mal à venir encore. Who’s next ? C’est ça la vraie question“, s’interroge Dorian.

Si vous assez envie de rencontrer IRL César et Dorian, il reste des places pour aller les voir à l’Aéronef le 22 février prochain. Les billets sont en vente ici et c’est 23€ pour les abonnés Aéro’, 26€ en guichet ou 28€ en ligne. On vous conseille aussi d’aller écouter leur EP éponyme, Ofenbach, qui fait bien plaisir aux oreilles.

On dit ça, on dit rien, mais on a trois paires de places à vous faire gagner pour aller voir FDVM et Ofenbach à l’Aéro’ le 22. Si vous voulez en être, rejoignez-nous sur Facebook et sur Insta. Puisse le sort vous être favorable.