Le Louvre-Lens tourne dark pour “Soleils Noirs”, sa prochaine grosse expo

Dans Culturons-nous

Pierre Soulage. Paris, Centre Pompidou - Musée national d'art moderne - Centre de création industrielle. AM1980-45.

Scroll par là

En voilà une idée lumineuse : consacrer une exposition complète au noir. C’est ce que le Louvre-Lens nous réserve à partir de mars prochain. Où vous apprendrez qu’il n’y a pas qu’un seul noir, qu’il peut être joyeux, et que pas un artiste depuis l’Antiquité n’a pas travaillé ce ton à part.

La lumière disparaît avec lui, on le broie, on est entouré de sa matière, on s’en habille pour gérer son deuil… Le noir a des symboliques pas franchement folichonnes. Dans l’art, celui qui n’est pas une couleur fascine depuis toujours. Soleils Noirs, la prochaine grosse expo du Louvre-Lens entend vous raconter son histoire à partir du 24 mars. Pour cela, le Louvre a réuni pas moins de 180 œuvres qui vous permettront de comprendre qu’il existe plusieurs noirs, et qu’en maîtriser les subtilités et la symbolique relève de l’exploit.

Carolus-Duran (1838-1917). Paris, musée d’Orsay. RF152.

Comptez donc sur la présence de Velasquez, Delacroix, Courbet, Manet ou encore Kandisky pour vous plonger dans les méandres de la noirceur. Pierre Soulage, l’artiste contemporain qui a consacré sa vie entière au noir, sera bien sûr de la partie aussi. Vous pourrez également admirer des pièces bien dark des collections de Jeanne Lanvin et Yohji Yamamoto, et vous laisser submerger par une sélection de projections. Et comme on est dans le bassin minier, et que le Louvre-Lens a été construit sur l’ancien carreau de fosse 9-9bis, vous pensez bien qu’il y aura une ou deux références au charbon.

L’expo démarre le 25 mars prochain et vous aurez jusqu’au 13 juillet pour aller en prendre plein la face. Et comme ce Louvre est toujours d’humeur conviviale, une série d’événement viendront égailler l’expo.

Toutes les informations sur le site du musée lensois.