Rue Nationale, Fleur de Chef redore le blason du jambon-beurre

Dans Food Porn, Lille
Scroll par là

L’enseigne, qui propose sandwichs, galettes, quiches et autres snacks, fournit l’offre la plus locale et éco-responsable possible. En résultent des menus simples et savoureux, pleins de fraîcheur.

L’aventure commence avec Adrien Charvet. Après 18 ans dans la restauration (le Fossile, c’est lui), le patron caresse une idée : développer une gastronomie qualitative sous forme de snacking. Après deux tests effectués durant la braderie de Lille, le concept germe et devient Fleur de Chef.

Les mots d’ordre du resto : ne vendre “que du frais, du local, et de l’artisanal“, revendique Adrien. La finalité se veut d’être éco-responsable au maximum, même si le patron a conscience qu’il est “quasi impossible de l’être à 100%.” “Mais il faut bien commencer quelque part.”

Du local, du local, et du local

Une des meilleures manières de faire de l’écolo, c’est de se fournir chez les producteurs du coin. Mis à part quelques exceptions (les meilleures oranges et le bon café, dans le Nord, c’est un peu compliqué), tout est local, artisanal, et de qualité.

Un exemple parmi les classiques : le jambon-beurre. Le pain vient de l’Atelier des saveurs, une boulangerie de la Madeleine, qui fournit également les viennoiseries et les gaufres. Le jambon, lui, est carrément primé, et provient de la boucherie Lesage. Même le beurre est de qualité, fourni par Philippe Olivier, un fromager affineur reconnu dans la région. Le résultat : un sandwich “premium”, qui redore le blason du jambon beurre. Le même parti pris s’applique au reste de la carte, “quitte à ce que ce soit un peu plus cher, et à faire moins de marge“. C’est avant tout offrir une prestation d’un nouveau genre qui intéresse ici Adrien.

Et bien sûr, puisqu’on est dans du local, la carte fait honneur au pays et à la région. Quelques originalités prennent ainsi place au menu, comme la galette lapin/moutarde, ou encore celle au magret de canard. Et pour les végétariens, il existe des sandwichs et galettes non carnés.

Un menu type du restaurant, avec la galette faite maison

Des projets déjà en cours

L’avenir s’annonce rempli pour Fleur de Chef. Si son fonctionnement est déjà au vert, avec installation d’un tri sélectif, ou un approvisionnement en électricité/gaz écolo, le resto ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Un partenariat serait par exemple à venir avec Too Good to Go, pour éviter le gaspillage. Dans la même lignée, le marc de café sera bientôt récupéré par une association.

Pour tester ce nouveau spot, ça se passe au 9, rue Nationale. Vous pouvez aussi vous tenir informés sur l’évolution du resto grâce à sa page Facebook.